Accueil » Demander une pension de réversion » Conseils » Obtenir facilement une pension de réversion : nos conseils

Obtenir facilement une pension de réversion : nos conseils

La pension de réversion est une pension mensuelle versée aux veuves ou aux veufs d’un assuré social ayant cotisé suffisamment à la Sécurité sociale. Pour en bénéficier, nos principaux conseils :

  1. Vérifiez que vous remplissez les critères d’éligibilité : être veuve ou veuf, avoir atteint l’âge de 60 ans (ou 55 ans si vous êtes invalide ou veuve/veuf de guerre), et ne pas avoir été remarié.
  2. Rassemblez les documents nécessaires pour faire votre demande, tels que le certificat de décès de votre conjoint et la copie intégrale de son acte de naissance, votre propre carte d’identité, et tout document prouvant vos revenus et vos cotisations sociales.
  3. Faites votre demande auprès de la caisse de retraite de votre conjoint. Vous pouvez le faire en ligne, par courrier ou en vous rendant directement dans les locaux de la caisse.
  4. Soyez patient, le traitement de votre demande peut prendre un certain temps. N’hésitez pas à vous renseigner régulièrement sur l’avancée de votre dossier auprès de la caisse de retraite.

Il est conseillé de se renseigner auprès de la caisse de retraite de votre conjoint pour savoir quelles sont les procédures à suivre pour faire une demande de pension de réversion.

Pension réversion dossier conseils

Quelles sont les conditions pour toucher une pension de réversion ?

Conditions à respecter

Découvrez les 5 conditions à respecter pour pouvoir commander une pension de réversion à l’organisme de retraite de votre conjoint.

Pour toucher une pension de réversion, il faut remplir certaines conditions:

  • Être veuf ou veuve : la pension de réversion n’est versée qu’aux époux survivants.
  • Avoir atteint l’âge minimum requis : l’âge minimum pour toucher une pension de réversion est de 55 ans.
  • Ne pas avoir remarié : si vous vous remariez ou vous pacsez, vous perdez le droit à la pension de réversion (certaines caisses de retraite complémentaires fixent leurs propres règles).
  • Avoir été marié avec la personne décédée au moment de son décès : il faut avoir été marié avec la personne décédée pour toucher la pension de réversion.
  • Le défunt doit avoir cotisé suffisamment à la Sécurité sociale : pour pouvoir bénéficier de la pension de réversion, il faut que la personne décédée ait cotisé suffisamment à la Sécurité sociale pendant sa vie active. Le nombre de trimestres cotisés nécessaires pour bénéficier de la pension de réversion varie selon les cas.
  • Le revenu personnel et professionnel de la personne qui demande la pension doit être inférieur à un certain plafond, réévalué chaque année.

Il est conseillé de se renseigner auprès de la caisse de retraite de votre conjoint pour savoir quelles sont les conditions précises qui s’appliquent dans votre cas.

Comment toucher une pension de réversion ?

Vous êtes un enfant, un petit-enfant du parent décédé ? Votre père ou votre mère était fonctionnaire de l’État ? Consultez l’article : « Qui peut toucher une pension de réversion ? « 

Pour toucher une pension de réversion, il faut suivre les étapes suivantes :

  1. Vérifier que vous remplissez les critères d’éligibilité : être veuve ou veuf, avoir atteint l’âge de 55 ans et ne pas avoir remarié.
  2. Rassembler les documents nécessaires pour faire votre demande, sans oublier l’acte de naissance.
  3. Faire votre demande auprès des caisses de retraite de votre conjoint : régime de base et régime complémentaire. Vous pouvez le faire en ligne, par courrier ou en vous rendant directement dans les locaux de la caisse. Si vous optez pour cette solution, nous vous recommandons de prendre un rendez-vous avec un conseiller retraite avant de vous déplacer.
  4. Attendre la décision de l’organisme de retraite. Si votre demande est acceptée, vous recevrez une notification de décision et la pension sera versée chaque mois.
  5. Il est important de noter que si la demande est refusée, il est possible de faire un recours gracieux auprès de la caisse de retraite, si vous n’êtes pas satisfait de sa décision.

Il est important de se renseigner auprès de la caisse de retraite de votre conjoint pour savoir quelles sont les procédures à suivre pour faire une demande de pension de réversion. Il est également important de noter que la demande doit être faite dans les plus brefs délais après le décès, pour bénéficier de l’ensemble des versements.

Comment commander un acte de Naissance spécial Pension de réversion ?

Pour commander un acte de naissance pour une demande de pension de réversion, voici les étapes à suivre :

  1. Trouvez la mairie où la personne est née : vous pouvez trouver cette information en contactant le service des archives de votre département.
  2. Préparez les informations nécessaires pour commander l’acte : vous devrez fournir les noms, prénoms, dates et lieux de naissance, ainsi que les noms et prénoms des parents.
  3. Contactez l’état civil : vous pouvez le faire en personne, par téléphone, courrier ou e-mail. Certains offices d’état civil permettent également de commander les actes en ligne.
  4. Suivez les instructions de l’office d’état civil : vous devrez peut-être remplir un formulaire, fournir une pièce d’identité…
  5. Attendre la réception de l’acte : une fois que vous avez rempli les formalités, la mairie vous enverra l’acte de naissance par courrier ou vous donnera la possibilité de le récupérer en personne.

Il est important de noter que pour commander un acte de naissance, il est souvent nécessaire de fournir une preuve de votre lien de parenté avec la personne concernée. Il est donc important de se renseigner auprès de l’office d’état civil pour connaître les exigences précises qui s’appliquent dans votre cas.

Pour faire une demande de pension de réversion auprès de votre organisme de retraite, vous devez obligatoirement fourni une copie intégrale de l’acte de naissance du défunt, comprenant les mentions marginales. Ce document officiel doit dater de moins de 3 mois.

Pour recevoir très rapidement cet acte d’état civil officiel à votre domicile, tout en évitant de vous déplacer à la mairie du lieu de naissance de votre époux, nous vous invitons à compléter le formulaire administratif en ligne.

Comment toucher une pension d’orphelin ?

Un orphelin peut avoir droit à la pension de réversion de son parent décédé. C’est le cas lorsque l’époux est décédé ou n’a pas droit à la pension.

Dans la fonction publique

Dans le secteur de la fonction publique, cette pension est égale à 50 % de la pension du fonctionnaire décédé. D’ailleurs, son montant est partagé si plusieurs personnes peuvent y prétendre (pluralité d’orphelins, conjoints divorcés).

Dans le privé

En revanche, le régime de retraite complémentaire Agirc Arcco verse une «rente d’orphelin» aux enfants. Cette rente est réservée aux enfants :

  • âgés de moins de 21 ans à la date du décès du dernier parent ;
  • âgés de 21 ans ou plus et de moins de 25 ans s’ils sont à la charge de leur dernier parent au moment du décès ;
  • reconnus invalides avant 21 ans, quel que soit leur âge au moment du décès. La pension est supprimée si l’état d’invalidité cesse ou si l’enfant fait l’objet d’une adoption plénière.

Dans ces 3 cas, chaque orphelin peut bénéficier d’une pension de réversion égale à 50 % des droits Agirc-Arrco au titre de chaque parent.

Pour les décès intervenus avant le 1er janvier 2019, la pension de réversion est égale à 50 % des droits Arrco et à 30 % des droits Agirc au titre de chaque parent.

Quelle est la date de versement de ma pension de réversion ?

Femme senior ordinateur conseils

La date de versement d’une pension de réversion dépend de l’organisme de retraite. En effet, chaque caisse de retraite fixe elle-même ses dates de versement de la pension. Majoritairement, les pensions de réversion sont versées en début de mois. Pour rappel, la pension de réversion est versée tous les mois, sauf conditions spécifiques

Attention, si vous transmettez votre dossier un an et un jour après le décès, vous ne bénéficierez pas de la rétroactivité des versements.

Les erreurs à éviter

Il y a plusieurs erreurs à éviter lors de la demande de pension de réversion, voici quelques-unes des plus courantes :

  1. Ne pas respecter les délais de demande : Il est important de faire votre demande de pension de réversion dans les délai imparti.
  2. Ne pas remplir correctement les formulaires : Il est important de remplir les formulaires de demande de pension de réversion avec soin et d’y inclure toutes les informations et documents demandés. Sans cela, votre dossier sera refusé.
  3. Ne pas fournir tous les documents nécessaires : Il est important de fournir tous les documents nécessaires pour prouver votre identité et votre lien de parenté avec la personne décédée, ainsi que votre statut matrimonial et vos revenus.
  4. Ne pas vérifier les informations avant de soumettre votre demande : Il est important de vérifier les informations que vous fournissez avant de soumettre votre demande de pension de réversion pour éviter les erreurs et les retards.
  5. Ne pas répondre aux demandes d’informations complémentaires : Il est important de répondre rapidement aux demandes d’informations complémentaires pour éviter les retards dans le traitement de votre demande.
  6. Ne pas consulter les informations disponibles : Il est important de consulter les informations disponibles sur les sites web des caisses de retraite pour connaître les détails sur les conditions d’éligibilité, les modalités de demande, les pièces justificatives à fournir, etc.

En respectant ces conseils et en étant vigilant, vous devriez pouvoir éviter les erreurs courantes lors de la demande de pension de réversion. Il est important de se renseigner auprès de la caisse de retraite de votre conjoint pour savoir quelles sont les procédures à suivre pour faire une demande de pension de réversion.

Vous devez absolument éviter ces erreurs pour recevoir le montant correct de votre pension de réversion. En cas d’erreur, la Caisse de retraite peut annuler le versement ou demander le remboursement, même plusieurs années après les faits.

Demander une revalorisation de sa pension de réversion

Saviez-vous qu’il était possible de demander une revalorisation de sa pension de réversion ? Suivez tous nos conseils pour augmenter vos revenus et améliorer votre quotidien.

Il est possible de demander une revalorisation d’une pension de réversion, cela signifie que le montant de la pension peut être augmenté pour tenir compte de l’augmentation des coûts de la vie. La revalorisation de la pension de réversion est généralement liée à l’évolution de l’indice des prix à la consommation (IPC).

Il est important de noter que la revalorisation de la pension de réversion n’est pas automatique, il faut faire une demande de revalorisation pour en bénéficier. Il est donc important de se renseigner auprès de la caisse de retraite pour connaître les détails sur les modalités de demande de revalorisation, les éléments à fournir pour justifier la demande, les périodes et les taux de revalorisation.

Il est également important de noter que la revalorisation de la pension de réversion n’est pas garantie, elle dépend de la situation financière de la caisse de retraite et des décisions prises par les pouvoirs publics. Il est donc important de rester informé et de suivre les évolutions des taux de revalorisation et les éventuelles réformes qui peuvent impacter cette pension.

Existe-t-il des majorations de la réversion ?

Il existe des majorations de la pension de réversion pour certains cas particuliers, qui permettent d’augmenter le montant de la pension versée. Ces majorations peuvent être liées à des situations familiales, des situations financières ou à des situations liées à l’âge.

  • Majoration pour enfant : une majoration peut être accordée pour chaque enfant à charge, cela peut inclure les enfants à naître.
  • Majoration pour veuve/veuf de guerre : si le conjoint décédé est décédé dans des conditions liées à la guerre ou à une opération de maintien de la paix, la veuve ou le veuf peut bénéficier d’une majoration de la pension de réversion.

Il est important de noter que ces majorations sont soumises à des conditions strictes d’éligibilité, et que leur montant peut varier selon les cas. Il est donc important de se renseigner auprès de la caisse de retraite pour connaître les détails sur les conditions d’éligibilité, les modalités de demande et les montants de ces majorations.

Lucile B

Lucile B

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sommaire

LES DERNIERS ARTICLES