L’allocation veuvage

L’allocation veuvage est perçue à la suite de la perte d’un conjoint sous certaines conditions. Ces dernières dépendent de l’âge et des ressources du potentiel bénéficiaire. Que faut-il savoir ?

Qui a le droit à l’allocation veuvage ?

renseignement téléphonique

Après le décès de votre époux(se), vous pouvez bénéficier de l’aide temporaire appelée « allocation de veuvage ». Des conditions liées à la situation des membres du couple interviennent. En effet, le conjoint disparu doit avoir adhéré pendant 3 mois minimum à l’assurance vieillesse au cours de l’année précédant son décès. Le demandeur, quant à lui, doit être âgé de moins de 55 ans et résider en France. Toute personne ayant plus de 55 ans est éligible à la pension de réversion si elle remplit les critères de celle-ci. 

L’allocation veuvage ne peut être attribuée lorsque la personne qui en fait la demande est déjà remariée, pacsée ou en concubinage avec quelqu’un d’autre.

Par ailleurs, l’obtention de l’aide dépend des ressources du demandeur. En effet, ses revenus ne doivent pas excéder 778,53 euros par mois, soit 2335,55 euros sur 3 mois.

Quel est son montant ?

L’allocation veuvage est versée tous les mois par la Sécurité sociale ou la Mutuelle sociale agricole (MSA) pour une durée maximum de 2 ans. Son montant mensuel s’élève à 622, 82 euros net. Plus faible auparavant, cette aide a fait l’objet d’une revalorisation en janvier 2020.

Comment obtenir l’allocation veuvage ?

Lorsque les conditions présentées précédemment sont remplies, le futur bénéficiaire doit s’adresser à la caisse de retraite du conjoint disparu. La demande peut être réalisée dans les deux ans suivant la date de décès. Lorsque vous dépendez de la Sécurité sociale, le formulaire Cerfa n° 12098*04 vous sera remis. Dans le cas de la Mutualité sociale agricole (MSA), le Cerfa n° 14954*01 est à compléter. Composés de 4 pages, ils comportent tous les deux des informations sur :

  • votre identité ;
  • celle de votre conjoint ;
  • votre situation de famille ;
  • vos ressources et revenus ;
  • vos biens personnels ;
  • l’activité de votre conjoint.

Des pièces justificatives sont également requises en supplément de ce formulaire. Il s’agit notamment du livret de famille tenu à jour et d’un relevé d’identité bancaire (RIB). D’autres éléments peuvent être demandés en fonction de votre situation. Toutes les informations sont accessibles auprès de la caisse de retraite concernée.  

2 Replies to “L’allocation veuvage”
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.