La première épouse de mon défunt mari est décédée : quelle sera la répercussion sur ma pension de réversion ?

La pension de réversion permet au conjoint et/ou ex-conjoint d’un assuré de bénéficier d’une partie de la retraite de ce dernier après son décès. Le montant de cette pension dépend de plusieurs facteurs, l’un d’eux étant la durée de chacun des mariages. En outre, en cas de décès de l’un des bénéficiaires, le montant de la pension versée aux bénéficiaires restant peut être modifié. Ci-après les détails.

Puis-je bénéficier de la part de la pension de réversion de la première épouse de mon défunt mari une fois celle-ci décédée ?

Les conditions d’attribution ainsi que la base de calcul du montant de la pension de réversion dépendent de chaque régime.

De plus, il convient de noter que la première condition pour profiter de cette pension est le mariage. Les conjoints pacsés ainsi que les concubins ne sont donc pas éligibles.

Si l’assuré a plusieurs conjoints, le montant de la pension sera calculé en fonction de la durée de chaque mariage pour le régime de base.

Il est également possible de demander une révision du montant de la pension en cas de décès de l’un de ces conjoints bénéficiaires. De ce fait, la part appartenant à la première épouse de votre défunt mari peut vous revenir en cas de décès de celle-ci. À noter que cela concerne uniquement la retraite de base, hors fonction publique. Il faut savoir que cette attribution dépend de plusieurs conditions.

Pour finir, la demande de révision du montant ne se fait pas automatiquement. Il est donc nécessaire de soumettre une demande auprès de votre caisse de retraite.

Rappel des conditions d’attribution de la pension de réversion

Voici un rappel des critères d’attribution de la pension de réversion :

  • Le bénéficiaire ainsi que l’assuré doivent avoir été unis par le lien du mariage avant le décès de ce dernier ;
  • Le conjoint-bénéficiaire doit être âgé d’au moins 55 ans ;
  • Si le conjoint-bénéficiaire est célibataire, ses ressources annuelles ne doivent pas excéder 21 230 euros ;
  • Si le conjoint-bénéficiaire est en couple, ses ressources annuelles ne doivent pas excéder 34 112 euros.

Si vous avez besoin d’informations supplémentaires, vous pouvez vous renseigner directement auprès de votre caisse de retraite ou directement sur ce site internet pour plus de facilité.

PARTAGER :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

NOS DERNIERS ARTICLES