Est-il possible de percevoir plusieurs pensions de réversion ?

Dans le cadre du remariage, certaines personnes dont les époux sont décédés peuvent parfois prétendre au versement de plusieurs pensions de réversion. Si en théorie, ce droit offert aux survivants permet de toucher plusieurs rentes, il reste rare dans la pratique, car nombreuses sont les caisses de retraite à refuser d’indemniser une personne remariée. On vous explique tout. 

Qu’est-ce que la pension de réversion ?

Lorsqu’une personne retraitée décède, son conjoint survivant peut prétendre au versement d’une pension de réversion. Selon ses revenus et le régime de retraite de son défunt époux, cette personne percevra chaque mois, entre 50 et 60 % de cette rente. 

Si le défunt, au cours de sa vie, s’est marié plusieurs fois, cette somme est divisée au prorata des années de vie commune et versée à chaque conjoint éligible. 

Qui peut percevoir cette aide au conjoint survivant ?

Les conjoints survivants et ex-époux du retraité peuvent prétendre au versement de cette pension dès lors qu’ils respectent certains critères :

  • avoir été marié avec la personne décédée ;
  • avoir plus de 55 ans ;
  • percevoir des revenus mensuels inférieurs à un certain plafond ;
  • avoir réalisé une demande de pension de réversion auprès de la caisse de retraite de la personne décédée.

Comment est versée cette part ?

Chaque début de mois, la somme calculée par les organismes de retraite est envoyée sur le compte bancaire des bénéficiaires jusqu’à la fin de leurs jours dès lors qu’ils respectent les termes énoncés ci-dessus. 

Notez qu’en fonction des Caisses de retraite, cette rente peut cesser d’être versée dès lors qu’un pensionné se remarie ou qu’il mène une vie en concubinage.

Peut-on percevoir plusieurs pensions de réversion ?

Dans certains cas, notamment lorsque les caisses de retraite ne se soucient pas d’un remariage, une personne veuve peut percevoir plusieurs pensions de réversion. Si cela reste rare, c’est possible dès lors que ses anciens époux étaient affiliés à un organisme qui tolère qu’une personne se soit remariée. 

Toutefois, les plafonds de ressources ne doivent toujours pas être dépassés pour prétendre à ce droit, qui doit aussi faire l’objet d’une demande auprès de chacune des caisses de retraite des personnes décédées pour être octroyé. 

Quel est le nombre maximum de pensions que l’on peut percevoir ?

Dans les faits, il n’y a aucune limite dans le nombre de pensions de réversion qui peuvent être cumulées par un bénéficiaire. Les seules restrictions concernent les modalités de versement des caisses de retraite lorsqu’une personne s’est remariée, ainsi que les plafonds de ressources à ne pas dépasser. Dans le cas de l’Agirc-Arrco, qui ne verse aucune pension de réversion aux personnes remariées, il ne sera pas possible de cumuler plusieurs rentes

Deborah

Deborah

Passionnée de littérature depuis toujours, je mets ma plume à disposition de mes lecteurs afin de leur permettre d’être informés de leurs droits et de faciliter leurs démarches. Mon goût pour la rédaction et ma curiosité me poussent à aborder de nombreux sujets qui j’espère apporteront des réponses aux questions que se pose le plus grand nombre.

Sommaire

NOS DERNIERS ARTICLES

PARTAGER :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

2 réponses

  1. Bonjour Deborah
    Pouvez-vous me dire si Agir-Arrco réunit toutes les caisses de retraite Régime général et retraites complémentaire lorsque l’on demande la réversion quand on est ex-conjoint divorcé, par exemple dans mon cas Réversion Agir Arrco et Humanis ?
    Merci de me répondre

  2. Bonjour,
    Vous devez transmettre directement votre dossier à Agirc-arrco, et non à Malakoff Humanis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.