Percevoir 2 pensions de réversion : est-ce possible ?

Accueil » Demande pension de réversion » Conditions de la pension de réversion » Percevoir 2 pensions de réversion : est-ce possible ?

Au décès d’un retraité, son époux peut parfois prétendre au versement d’une part de sa retraite au titre de pension de réversion. Qu’en est-il lorsqu’on contracte plusieurs mariages au cours d’une vie ? Est-il possible de percevoir plusieurs pensions de réversion ? On vous dit tout.

Qu’est-ce que la pension de réversion ?

Au décès d’un époux retraité, le conjoint survivant peut solliciter le versement d’une part de sa pension de retraite au titre de pension de réversion. Cette rente mensuelle lui est octroyée dès lors qu’il est en mesure de justifier de ressources modestes et qu’il atteint l’âge de 55 ans, afin de pallier un manque de revenus survenu lors du décès de son compagnon de vie. En cas de divorce, les droits des anciens époux ne sont pas forcément annulés. En effet, certains organismes permettent à leurs affiliés, même en cas de remariage, d’être indemnisés chaque mois par ce dispositif solidaire.

Peut-on percevoir 2 pensions de réversion de réversion ?

Au cours d’une vie, il est possible de contracter plusieurs mariages. En effet, après un divorce, certaines personnes trouvent un nouvel époux avec qui partager leur vie. Lorsqu’on se retrouve veuf et que les deux anciens conjoints étaient retraités, il est parfois possible de bénéficier de leurs deux pensions de réversions. Notez toutefois que cette règle varie en fonction des régimes de retraite auxquels étaient affiliés les pensionnés.

Cumul des pensions de réversion du régime de base

Si vous avez été marié 2 fois à des pensionnés du régime de base, il est possible de cumuler 2 pensions de réversion, voire plus ! En effet, si vous remplissez toutes les conditions d’éligibilité au versement de ces rentes et que vos revenus n’excèdent pas 21 985,60 € par an, vous pourrez chaque mois profiter de 2 versements distincts, vestiges de vos 2 mariages contractés.

Cumul des pensions de réversion de la retraite complémentaire

Les régimes complémentaires, eux, comme l’Agirc-Arrco, rendent automatiquement inéligibles au versement d’une pension de réversion les époux qui se sont remariés. Par conséquent, si vos deux ex-conjoints étaient affiliés à l’organisme, vous ne pourrez profiter que de la rente accordée par votre dernier époux et ce, à conditions de ne pas vous être remarié.

Cumul des pensions de réversion dans la fonction publique

Dans la fonction publique, là encore, un remariage annule vos droits à la pension de réversion de votre premier conjoint. En revanche, si votre seconde union est annulée après le décès de votre premier époux, il est possible de solliciter à nouveau le versement d’une rente, mais pas de deux. Notez toutefois qu’il vous sera possible de choisir la pension la plus intéressante financièrement.

Suis-je avertie du décès d’un ex-conjoint lorsque je suis éligible à sa pension de réversion ?

Lorsqu’un ancien époux décède et ce qu’il soit affilié au régime de base, à une caisse de retraite complémentaire ou à la fonction publique, vous n’êtes nullement averti de vos droits. En effet, pour percevoir une pension de réversion, vous devez impérativement réaliser vous-même les démarches nécessaires pour obtenir son versement.

Comment obtenir la pension de réversion d’un ex-conjoint ?

Une fois alerté du décès d’un ancien époux, vous devez dans un premier temps vous assurer d’être éligible au versement de sa pension de réversion. Si toutes les conditions sont réunies, réalisez en ligne les démarches administratives nécessaires à votre indemnisation. Une fois tous les justificatifs demandés transmis à la Caisse responsable de vos paiements, vous n’aurez plus qu’à patienter avant de percevoir le premier versement de votre rente.

Vous êtes perdu dans les démarches de votre demande de pension de réversion ? Nos experts sont là pour vous aider !

SUJETS SIMILAIRES