Comment fixer votre date de départ à la retraite ?

Calculer date de départ en retraite

Le moment arrive à grands pas, dans quelque temps, vous pourrez enfin profiter des joies de la retraite. Toutefois, avant de partir vivre de nouvelles expériences, mieux vaut être stratégique, notamment dans le choix de votre date de départ, pour être sûr de bénéficier d’une retraite dans les conditions les plus favorables.  Nos conseils pour bien fixer votre date de départ à la retraite. 

Départ à la retraite dès l’âge légal : est-ce une bonne idée ? 

En France, l’âge minimum pour partir à la retraite est fixé à 62 ans (sauf cas spécifiques de retraite anticipée). Cependant, sachez qu’atteindre cet âge légal ne vous garantit pas toujours d’avoir une pension de retraite complète. Au contraire, vous pouvez même subir une décote et un malus si vous partez sans avoir accumulé suffisamment de trimestres appelés durée d’assurance. Il s’agit d’un malus de près de 10 % pendant 3 ans sur la complémentaire Agirc-Arrco ainsi qu’une minoration définitive de 1,25 % de votre retraite de base et 1 % de votre pension de retraite complémentaire. 

Par ailleurs, liquider votre retraite sans avoir cumulé les trimestres exigés vous empêchera également de bénéficier du cumul emploi-retraite intégral dans le cas où vous reprenez une activité professionnelle. Un plafond cumul emploi-retraite sera appliqué.

Ainsi, pour bénéficier d’une retraite favorable, vous devez vous assurer que vos trimestres cotisés et assimilés s’articulent bien avec votre date de naissance. Dans tous les cas, si vous ne totalisez pas les trimestres requis pour votre année de naissance, la meilleure solution est de décaler votre date de départ. 

Si votre situation vous le permet, vous pouvez également effectuer un VPLR (versement pour la retraite) qui vous permettra de racheter vos trimestres. À condition toutefois de ne pas dépasser un maximum de 12 trimestres. 

Astuce : 

Si vous disposez d’un compte épargne-temps, on vous conseille de le liquider pour limiter la durée du temps d’activité supplémentaire. De plus, cette solution est bien plus intéressante que de le percevoir en espèce puisqu’il sera soumis en IR.

Partir à 67 ans pour bénéficier du taux plein automatique 

Si vous êtes salarié du régime général, vous pouvez bénéficier d’une retraite à taux plein ainsi que d’une complémentaire sans décote en prenant votre retraite à 67 ans. Ce, quel que soit le nombre de trimestres que vous avez accumulé. En revanche, votre pension restera proratisée en fonction du nombre de trimestres cotisés. 

Prolonger votre activité : la solution gagnante pour avoir une surcote définitive

Vous avez tous vos trimestres, vous avez atteint l’âge légal, vous pouvez désormais partir l’esprit serein en retraite. Mais avant, savez-vous qu’en continuant de travailler (jusqu’à 70 ans maximum) vous bénéficiez d’une majoration sur votre pension de base ? 

En effet, chaque trimestre civil complet cotisé en plus après l’âge légal de retraite vous permet de bénéficier d’une surcote définitive de 1,25 %. L’idéal pour augmenter le montant de votre future pension. 

PARTAGER :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

NOS DERNIERS ARTICLES