Retraite : peut-on encore l’espérer à 62 ans ?

Accueil » Retraite » Retraite : peut-on encore l’espérer à 62 ans ?

Suite à l’entrée en vigueur de la réforme des retraites, l’âge légal pour mettre un terme à sa carrière professionnelle a été repoussé à 64 ans. Pourtant, certains travailleurs peuvent encore espérer prendre congé d’un poste occupé pendant de nombreuses années à 62 ans, voire même avant. On vous dévoile ici qui sont les concernés qui évitent les effets de ces nouvelles mesures.

retraite à 62 ans

À quel âge peut-on prendre sa retraite en France ?

Après de multiples contestations de la part des Français, syndicats et étudiants compris, la réforme des retraites va entrer pleinement en vigueur cette année. Si auparavant, il était possible de prétendre à une rente complète dès l’âge de 62 ans, les travailleurs verront peu à peu l’âge légal de départ en retraite être reculé jusqu’à atteindre 64 ans. En effet, la majeure partie des salariés nés après 1968 devra patienter quelques années supplémentaires avant d’être éligible au versement d’une pension qui prendra le relais des revenus issus d’activités professionnelles.

Peut-on encore espérer prendre sa retraite à 62 ans ?

Malgré le grand bruit qu’a fait l’entrée en vigueur de cette réforme, certains travailleurs peuvent encore espérer prendre définitivement congé de leur poste à 62 ans, voire même avant. La situation personnelle et professionnelle des salariés peut effectivement donner lieu à des avantages retraite qui, lorsqu’ils sont saisis, permettent un départ anticipé, et ce, même après l’arrivée des nouvelles mesures.

Qui sont les travailleurs éligibles à une retraite à 62 ans ?

Pour espérer partir en retraite à 62 ans ou parfois même avant, certaines conditions doivent être réunies par les salariés qui envisagent de quitter de manière anticipée leur poste. Car pour pouvoir bénéficier d’un tel avantage, à l’heure où les autres travailleurs doivent attendre 64 ans pour mettre un terme à leur carrière, il faut être en mesure de justifier d’une entrée anticipée dans la vie active, d’un handicap ou encore d’un poste particulièrement pénible.

Les carrières longues concernées par la retraite anticipée

En France, il arrive que des jeunes entrent dans la vie active relativement tôt. Les apprentis ou ceux qui ont décidé de travailler plutôt que de poursuivre leurs études peuvent ainsi intégrer des postes qui leur permettent de cumuler des droits retraite. Pour récompenser leur engagement, des droits supplémentaires sont octroyés pour carrière longue :

  • Les travailleurs entrés avant 16 ans dans la vie active peuvent prendre leur retraite à 58 ans ;
  • Ceux entrés avant 18 ans dans le monde du travail peuvent prendre leur retraite à 60 ans ;
  • Tandis que les salariés ayant commencé à cumuler des droits retraite avant 21 ans peuvent prendre congé de leur poste à 63 ans.

Les travailleurs touchés par un handicap ou une invalidité

D’autres salariés peuvent aussi espérer profiter avant l’heure d’une pension de retraite, malgré l’arrivée de la réforme et du report de l’âge légal pour en bénéficier. En effet, la retraite à 62 ans peut encore être envisagée lorsque vous êtes en situation de handicap ou d’invalidité. En fonction de votre situation (taux d’invalidité, nature du handicap, pénibilité du poste ou inaptitude au travail), vous pourrez percevoir vos droits retraite complets entre 55 et 62 ans, sans voir le montant de votre pension subir de décote.      

Les fonctionnaires des catégories actives ou super-actives

Quand vous exercez au sein de la fonction publique, vous pouvez là encore bénéficier d’avantages retraite, notamment si vous travaillez au sein d’une catégorie active ou super-active. En effet, le caractère pénible ou risqué de ce type de poste vous permet de prendre congé de votre emploi avant 62 ans. Par exemple, si vous êtes surveillant pénitentiaire ou agent de police nationale, vous pourrez dès 52 ans envisager de percevoir une pension de retraite complète.

retraite anticipée

Peut-on bénéficier d’une retraite à taux plein à 62 ans ?

Oui, si vous êtes concerné par le dispositif carrière longue, en invalidité ou encore fonctionnaire d’une catégorie active et que vos droits sont atteints, vous pourrez tout à fait percevoir une rente complète de la part des régimes auxquels vous êtes affilié. En revanche, si vous n’avez pas cotisé assez de droits, une pension minorée pourra vous être versée après liquidation de vos trimestres retraite.

Comment profiter de la retraite à 62 ans sans y être éligible ?

Car il est effectivement possible de prendre congé de son poste avant l’heure lorsqu’on est pas encore éligible à une pension de retraite complète à 62 ans. En effet, certains dispositifs vous permettent de bénéficier d’une rente et de quitter votre poste progressivement. La retraite progressive, par exemple, vous permet dès 62 ans de percevoir une pension tout en réduisant votre temps de travail.

Elle peut être sollicitée auprès de l’employeur dès 150 trimestres cotisés et son montant compense une réduction du salaire, due à l’allègement de la durée d’exercice au sein de l’entreprise. Pour ne pas perdre de revenus tout en profitant d’un emploi du temps plus adapté à votre âge et état de santé, vous pouvez demander cette pré-retraite qui offre un avant-goût de l’avenir sans peser trop lourd sur votre budget.

SUJETS SIMILAIRES