Maisons de retraite : les animaux de compagnie bientôt admis avec les seniors

Accueil » Aides » EHPAD / Maison de retraite » Maisons de retraite : les animaux de compagnie bientôt admis avec les seniors

Un placement en maison de retraite ou en EHPAD peut être particulièrement difficile à vivre lorsqu’on est une personne âgée. Quitter son logement, son voisinage et ses repères est une étape importante, et ce bouleversement peut être amplifié lorsqu’on doit aussi quitter ses animaux de compagnie. Pour rendre cette épreuve moins compliquée, le gouvernement envisage de nouvelles règles au sein des établissements qui accueillent des seniors. Les animaux de compagnie pourraient bien y être bientôt admis avec leurs propriétaires, pour favoriser leur bien-être et leur autonomie.

Que dit la loi au sujet des animaux de compagnie en EHPAD ?

À l’heure actuelle, les seniors qui intègrent un établissement pour personnes âgées de type EHPAD ou maisons de retraite ne sont pas tous égaux lorsqu’il s’agit d’emménager avec leurs animaux de compagnie. En effet, chaque structure possède son propre règlement intérieur et il n’est pas rare de voir nos aînés se résoudre à abandonner un compagnon chéri à contrecœur.

Des raisons pratiques et sanitaires qui expliquent l’interdiction des animaux en EHPAD

Par manque de personnel ou pour assurer la sécurité de l’intégralité de leurs résidents, la plupart des EHPAD ont fait le choix de refuser l’admission de chiens et de chats avec leurs propriétaires. Si la présence d’animaux au sein des structures est reconnue comme bénéfique, gérer les promenades et repas de ces derniers représente un effort supplémentaire de la part de salariés déjà débordés par les besoins des personnes âgées.

En prime, des risques d’allergies ou même de morsures sont évités par les responsables des maisons de retraite qui refusent systématiquement d’accueillir les personnes âgées qui sont accompagnées d’animaux en tous genres. Pourtant, se séparer de ces compagnons est un véritable crève-cœur, d’autant plus lors d’un bouleversement aussi majeur qu’est un placement en établissement médicalisé pour seniors.

Des animaux de compagnie admis dans certaines résidences seniors

Conscients des difficultés rencontrées par les personnes âgées en perte d’autonomie contraintes d’abandonner leurs animaux de compagnie, certains EHPAD et établissements pour seniors, eux, admettent volontiers les chiens et chats de leurs nouveaux résidents.

Pour que ceux qui n’envisagent pas de quitter leur logement au profit d’une résidence adaptée sans leur compagnon de vie puissent bénéficier des soins dont ils ont besoin, certaines structures acceptent un animal par résident et s’assurent en prime de les accueillir dignement.

Les promenades et repas de ces derniers peuvent effectivement parfois être gérés par le personnel soignant en cas de perte d’autonomie de leurs propriétaires.

Quels sont les avantages apportés par l’admission des animaux de compagnie dans les maisons de retraite ?

Malgré le fait qu’ils représentent une charge de travail supplémentaire pour le personnel des maisons de retraite et EHPAD, les animaux de compagnie au sein de telles structures sont une source de joie pour les résidents et leur présence apporte de multiples bénéfices.

Des seniors qui conservent leurs repères

Les seniors qui intègrent un établissement médicalisé sont bien souvent privés de repères et vivent cette épreuve avec difficulté. En apportant avec eux un chien ou un chat avec lequel ils sont habitués à vivre, nos aînés profitent d’une présence familière qui en plus de leur offrir du réconfort, leur permet de ne pas totalement rompre avec leur quotidien.

Les EHPAD qui acceptent la présence d’un animal auprès de leurs résidents sont conscients qu’ils simplifient l’adaptation des pensionnaires au sein de leur nouveau lieu de vie.

Moins d’animaux de compagnie abandonnés par leurs propriétaires

Chaque année, de nombreux chiens et chats sont abandonnés par leurs propriétaires placés en EHPAD. Si certains ont la chance d’être recueillis par des membres de la famille proche des seniors en perte d’autonomie, d’autres sont placés dans des refuges et vivent eux aussi très difficilement cette séparation.

En acceptant la présence d’animaux de compagnie dans leurs structures, les gestionnaires contribuent non seulement au bien-être de leurs pensionnaires, mais aussi à celui des compagnons qui partagent leurs vies.

Des obligations qui favorisent l’autonomie des personnes âgées

Avoir un animal de compagnie permet aux seniors de conserver plus longtemps leur autonomie. Nourrir son chat ou promener son chien sont des obligations qui poussent chaque jour nos aînés à sortir du lit, à prendre un bol d’air et à se souvenir qu’un animal doit manger. L’admission des animaux au sein des maisons de retraite permet aux résidents de conserver leurs habitudes ainsi que les obligations qui les poussent à aller chaque jour de l’avant.

Les animaux de compagnie pourront-ils bientôt être admis avec les seniors ?

À l’heure où la loi « Bien vieillir » est en cours d’élaboration, de nouvelles règles ont été évoquées par le gouvernement. Pour favoriser le bien-être de nos aînés, un amendement favorable à l’admission des animaux en EHPAD a été déposé et pourrait bien permettre d’éviter l’abandon de multiples chats et chiens tout en favorisant l’intégration des seniors au sein de leur nouveau logement.

Un amendement favorable à l’admission des animaux en EHPAD

Philippe Juvin, député des Hauts-de-Seine et médecin, a récemment proposé un amendement à la loi « Bien vieillir ». Favorable à la présence d’animaux de compagnie au sein des EHPAD et maisons de retraite, il tient à ce que les établissements ne puissent plus refuser les résidents qui souhaitent apporter avec eux leur animal.

Sûr de lui, il motive sa décision ainsi : « l’entrée en EHPAD est une rupture en soi. On n’ajoute pas de la rupture à la rupture. N’oublions pas que les animaux sont pourvoyeurs de bonheur pour les gens qui les aiment. »

Des règles sanitaires strictes pour assurer la sécurité des résidents et du personnel soignant

Pour sécuriser son amendement, le député prévoit toutefois des règles sanitaires strictes qui permettront d’assurer la sécurité de l’intégralité des résidents de maisons de retraite et EHPAD. Pour que les seniors propriétaires de chats et chiens puissent conserver leur animal et leur autonomie, le statut hygiénique et vaccinal de ce dernier devra être tenu.

Une période d’essai pourra aussi être envisagée afin de s’assurer que chacun s’acclimate à cette nouvelle vie. Un animal agressif ou difficile à gérer par le personnel des structures qui accueillent des personnes âgées pourra évidemment être refusé.

Quand est-ce que cette loi permettra aux seniors d’intégrer un EHPAD avec leur animal de compagnie ?

L’amendement proposé récemment par Philippe Juvin a été retiré par le Sénat lors de son passage en commission. Toujours aussi motivé à l’idée d’aider les seniors à intégrer leur dernière résidence avec leur animal de compagnie, le député se bat pour qu’il soit réintégré au moment de la plénière qui évoquera cette thématique dans les 15 jours à venir. Si l’amendement est adopté, les personnes âgées pourront enfin profiter de la présence quotidienne de leurs chiens et chats une fois placés dans un établissement médicalisé.

Vous êtes perdu dans les démarches de votre demande de pension de réversion ? Nos experts sont là pour vous aider !

SUJETS SIMILAIRES