Cure thermale : obtenir une aide de sa caisse de retraite

seniors cure thermale france

Quand une cure thermale est préconisée par un médecin, il est possible désormais de bénéficier d’une prise en charge partielle ou totale des frais médicaux, mais également du séjour (hébergement, frais de transport) par la Sécurité sociale.

Cependant, les caisses de retraite jouent aussi un rôle et peuvent aider les bénéficiaires d’une telle cure à recevoir une aide.

Voici les différentes modalités pour en profiter.

Quelles sont les conditions pour bénéficier d’une cure thermale ?

Pour bénéficier d’une cure thermale et obtenir une part de remboursement de votre CPAM, plusieurs conditions doivent être respectées en amont.

Toutefois, quoi qu’il arrive, même si vous disposez d’une ordonnance médicale pour suivre une cure thermale, vous devez effectuer une demande de prise en charge au préalable auprès de votre Caisse primaire d’assurance maladie.

À propos des affections prises en charge

En premier lieu, la pathologie à l’origine de votre prescription médicale doit faire partie de la liste des pathologies établie par la CPAM.

Concernant les affections prises en compte pour le remboursement de la cure thermale, voici la liste en question :

  • Affections digestives ;
  • Affections des muqueuses bucco-linguales ;
  • Affections urinaires ;
  • Affections psychosomatiques ;
  • Gynécologie ;
  • Dermatologie ;
  • Neurologie ;
  • Maladies cardio-vasculaires ;
  • Phlébologie ;
  • Voies respiratoires ;
  • Troubles de développement chez l’enfant.

À propos de l’établissement thermal

Ensuite, la cure thermale doit se passer dans un établissement agrée et conventionné par la Sécurité sociale. Concrètement, cet établissement doit proposer des soins en rapport avec votre pathologie.

Si deux établissements proposent le même type de soins, c’est le plus proche du domicile du patient qui fait foi pour le remboursement des frais de transport par votre CPAM.

Pour bénéficier d’une prise en charge, la cure thermale doit durer 18 jours. Si elle doit être écourtée pour des raisons impérieuses comme un décès dans la famille ou pour des raisons médiales, la prise en charge serait proportionnellement au nombre de jours effectuée en séjour.

À noter : Si vous souffrez d’un ALD (affection de longue durée), si vous êtes victime d’un accident de travail ou d’une maladie professionnelle, ou encore une cure avec hospitalisation, des conditions particulières s’appliquent.

Quel est le montant de remboursement des caisses de retraite ?

Selon les modalités du contrat souscrit, votre caisse de retraite peut également prendre en charge une partie de votre cure thermale.

Voici quelques exemples des principales caisses.

Cnav (régime général)

La cure doit faire l’objet d’une ordonnance médicale et respecter les conditions liées aux soins et à l’établissement thermal.

La durée de la cure doit être de 18 jours de traitement sur place.

Il existe deux types de prise en charge dans le remboursement d’une cure thermale par la CPAM : les frais médicaux et les frais liés au transport ou à l’hébergement.

Pour les frais médicaux

Ce sont les tarifs conventionnés de la CPAM qui fixe les règles en matière de remboursement de frais médicaux :

  • Forfait de surveillance médicale : remboursement à 70 % du tarif conventionnel, soit 80 € pour un médecin conventionné et 6,86 € pour un praticien non conventionné.
  • Forfait thermal avec soins réalisés pendant le séjour : remboursement à 65 % du tarif conventionnel.

La partie restante est prise en charge par votre complémentaire santé en fonction de la formule à laquelle vous avez souscrit.

Tous les soins dits de confort ou de bien-être ne sont nullement pris en charge par la CPAM.

Pour les frais de transport et d’hébergement

Ce sont des conditions de ressources qui déterminent le degré de remboursement des frais de transport et d’hébergement.

Ainsi, en 2022, cette prise en charge des frais de transport et d’hébergement se décline ainsi en fonction des revenus de l’année précédente :

  • 1 personne : 14 664,38 € ;
  • 1 personne + 1 ayant droit : 21 996,57 €
  • 1 personne + 2 ayant-droits : 29 328,76 €
  • 1 couple : 21 996,57 €
  • 1 couple + 1 ayant droit : 29 328,76 €
  • 1 couple + 2 ayant-droits : 36 660,95 €.

 Pour les frais de transport en particulier, la prise en charge maximale est de 65 % du prix d’un billet de train A/R en 2nde classe. Un justificatif doit être présenté.

Pour les frais de séjour, le plafond est de 65 % du forfait fixé par la CPAM à 150,01 €. Cela correspond à un remboursement de 97,50 €.

Indemnités journalières

Enfin, vous pouvez aussi bénéficier d’indemnités journalières pour une cure thermale. Cela est aussi soumis à condition de revenus.

Pour 2022, le plafond était le suivant :

  • 41 136 € pour 1 personne ;
  • 61 704 pour 1 couple (+ 20568 € pour chaque ayant droit à charge).

MSA

La MSA permet une prise en charge des frais médicaux, de transport et d’hébergement sous certaines conditions :

  • Être atteint d’une pathologie ou d’une affection parmi la liste suivante : affection digestive, de bouche, psychosomatiques, urinaires, gynécologiques, neurologiques, dermatologiques, cardio-vasculaires, rhumatologiques et phlébologiques.
  • L’établissement thermal est agréé et conventionné par la MSA.
  • La durée du séjour est de 18 jours effectifs.

La prise en charge est valable pour l’année en cours.

Malakoff Humanis

Pour bénéficier d’un remboursement avec Malakoff Humanis, vous disposez de 2 façons : les frais de surveillance médicale ou le forfait thermal.

Concernant les frais de surveillance médicale, le remboursement est de 80 € pour un médecin conventionné et de 6,86 € pour un non conventionné.

La CPAM applique un taux de remboursement de 70 % (équivalent à 56 € pour un médecin conventionné).

Pour le forfait thermal, les frais générés par les soins dans l’établissement thermal sont pris en charge sur une base de tarif conventionnel qui correspond au type de la pathologie traitée.

Le remboursement se fait hauteur de 65 % de cette base.

IRCANTEC 

Pour bénéficier d’un remboursement avec IRCANTEC, vous devez souscrire aux conditions suivantes :

  • Être allocataire de l’IRCANTEC ;
  • Bénéficier d’un minimum de points : 900 points pour une retraite personnelle/450 points pour une retraite de réversion ;
  • Avoir une carrière cotisée à l’IRCANTEC pendant 10 ans au minimum ;
  • Percevoir des revenus annuels inférieurs à 15 053 € pour 1 personne/24 008 pour 1 couple.

En cas de doutes, n’hésitez pas à entrer en contact avec votre caisse de retraite et d’interroger également votre caisse de Sécurité sociale.

En fonction de votre situation personnelle et de vos revenus, le remboursement de la cure thermale ne sera pas identique d’un patient à un autre.

Lucile B.

Lucile B.

Véritable experte dans les démarches administratives (retraite, allocations, aides financières, impôts...) depuis plus de 10 ans, je vous transmets avec plaisir toutes mes connaissances.

Sommaire

NOS DERNIERS ARTICLES

PARTAGER :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

2 réponses

  1. bonjour,
    ma maman va faire une cure thermale (rhumatologie)
    elle a 83 ans ; elle est retraitée ;
    elle ne conduit pas, elle va devoir demander à quelqu’un de la véhiculer pour les 18 jours de cure (60 km aller – retour) et va bien sûr indemniser cette personne .
    peut- elle prétendre à une aide de sa caisse de retraite pour les voyages ??
    cordialement,

    1. Bonjour,
      Je vous invite à contacter sa caisse de retraite pour connaître le montant de l’aide alloué pour les transports.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.