Pension de réversion : dans quels cas faut-il déclarer une assurance vie ?

Au décès de votre conjoint, vous pouvez prétendre, selon vos ressources, à un versement d’une partie de la retraite que celui-ci aurait dû percevoir. Afin de tester votre éligibilité, vous devez justifier de vos revenus, mais également de votre patrimoine. Qu’en est-il de l’assurance vie 

Quels sont les plafonds de ressources pour percevoir une pension de réversion ?

Pour percevoir une partie de la retraite de votre conjoint décédé, vos revenus annuels ne doivent pas dépasser un certain montant. En effet, si vous vivez seul, vos rentrées d’argent ne doivent pas excéder 21 985,60 €. Si vous êtes en couple, le montant de vos ressources doit être inférieur à 35 176,96 €

Quels revenus dois-je déclarer lors d’une demande de pension de réversion ?

Lorsque vous constituez votre dossier de demande de pension de réversion, vous devez déclarer vos ressources à la caisse de retraite de votre défunt conjoint. Les revenus que vous devez obligatoirement citer sont les suivants :

  • les revenus d’activités de salarié ou d’indépendant de votre conjoint défunt ;
  • la valeur de votre habitation personnelle ;
  • vos allocations et revenus de placement ;
  • vos biens matériels : voiture, véhicule de fonction… ;
  • les fonds de votre assurance vie sous certaines conditions. 

Quand dois-je déclarer une assurance vie pour une demande de pension de réversion ?

Si les fonds que vous possédez sur une assurance vie ont été apportés de son vivant par votre conjoint décédé, dans le but de vous mettre à l’abri nul besoin de les déclarer. Or, si cette assurance vie a été souscrite par vos soins lors d’un précédent héritage, vous devez obligatoirement déclarer ces ressources lorsque vous effectuez votre demande de pension de réversion. 3 % du montant de la somme épargnée seront pris en compte lors du calcul de vos droits à la pension de réversion. 

Deborah

Deborah

Passionnée de littérature depuis toujours, je mets ma plume à disposition de mes lecteurs afin de leur permettre d’être informés de leurs droits et de faciliter leurs démarches. Mon goût pour la rédaction et ma curiosité me poussent à aborder de nombreux sujets qui j’espère apporteront des réponses aux questions que se pose le plus grand nombre.

Sommaire

LES DERNIERS ARTICLES