Percevoir une pension de réversion en 2021 : les conditions de ressources

De nouvelles conditions viennent d’être fixées depuis le 1er janvier 2021. L’ensemble des bénéficiaires d’une pension de réversion peuvent, à tout moment, se voir enlever le versement de leur pension si ceux-ci ne respectent plus les conditions.

Montant des ressources 2021

Pour recevoir la pension de réversion en 2021, les ressources du bénéficiaire ne doivent pas dépasser 21 320 € par an, contre 21 112 € en 2020. Ce montant correspond au SMIC, calculé sur la base de 2 080 heures de travail.

En 2021, les plafonds annuels net pour prétendre à une pension de réversion s’élèvent à :

  • 21 320 € par an pour une personne seule,
  • 34 112 € par an pour une personne remariée, pacsée ou vivant en concubinage.

A savoir : il s’agit des ressources brutes, donc avant prélèvement des cotisations sociales, de la CSG et CRDS lorsque le conjoint survivant est à la retraite.

Si celui-ci n’est pas encore à la retraite, toutes les ressources sont comptabilisées (sauf celles qui sont exclues comme les revenues d’activité et de remplacement du défunt par exemple).

Montant minimum de la pension de réversion

renseignement téléphonique

Depuis le 1er janvier 2021, le montant minimum de la pension de réversion est de 3 492,37 € par an. Cela équivaut à un versement mensuel de 291,03 € (Circulaire CNAV éditée le 1er janvier 2021).

Les montants annoncés sur cette page sont pour le régime général.

Attention : si la personne décédée a cotisé moins de 60 trimestres (= 15 ans), la pension de réversion peut être d’un montant moins élevé que les chiffres annoncés ci-dessus.

Montant maximum de la pension de réversion

Le Gouvernement français a aussi fixé un montant maximum de la pension de réversion pour l’année 2021 :

  • 11 106,72 € par an,
  • soit 925,56 € par mois.

Plafonds de ressources pour les majorations de réversion

Des majorations peuvent être appliquées aux pensions de réversion, comme les années précédentes.

Le plafond de ressources concernant la majoration de retraite de réversion s’élève au 1er janvier 2021 à 2624,26 € par trimestre, soit 874,75 € par mois.

Majoration pour enfants

Par exemple, une majoration de la pension de réversion de 10% peut être appliquée si la personne bénéficiaire a eu ou élevé au moins 3 enfants.

Une majoration de 98,72 € (montant fixé en 2021) est aussi appliquée par enfant à charge. Cela signifie que si vous avez 2 enfants à charge, votre majoration sera de 197,44 €.

Majoration concernant son montant

Une autre majoration peut s’appliquer si le montant total de vos retraites est inférieur ou égal à 874,77 € par mois. On l’appelle la majoration pour âge.

Dans ce cas, le montant de la majoration est égal à 11.1 % du montant de la pension de réversion.

Bonus de 10 %

Vous bénéficiez d’un bonus de 10 % si vous avez eu ou élevé trois enfants minimum.

PARTAGER :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

21 réponses

  1. Bonjour, divorcé en 2013, aujourd’hui en concubinage, si je me remarie et décède avant ma nouvelle épouse, est ce que ma première épouse a toujours droit à une part de cette pension de reversion avec les nouvelles conditions établies au 1er janvier 2020 ?
    Cordialement
    Didier

    1. Bonjour,
      Cela dépend de votre organisme de retraite. Mais normalement, votre ex-femme a le droit à une pension de réversion.

    1. Bonjour,
      Il est fort probable que vous subissiez une diminution de votre pension de réversion dû à une augmentation de vos revenus.

  2. Bonjour
    Mon mari et moi sommes mariés depuis 3ans.
    Jacques est à la retraite depuis une vingtaine d’année.
    La fille que nous avons eu en commun est née en 1984.
    Soit 36 ans de vie commune depuis sa naissance
    Que puis je prétendre ?.

    1. Bonjour,
      Vous pourrez sans aucun problème prétendre à une pension de réversion lorsque votre mari décèdera. Il faudra toutefois respecter le plafond de ressources fixé par la caisse de retraite de votre mari.

    1. Le numéro de sécurité sociale de votre ex-mari est visible sur les bulletins de salaires. Quel était son métier ?

  3. Bonjour, je suis une femme tunisienne âgée de 60 ans, retraitée, divorcée , je réside en Tunisie mon ex conjoint un homme français, retraité, divorcé d’un premier mariage avant de m’épouser. Nous avons célébré notre mariage civil en Tunisie reconnu par l’Etat Français et transcrit dans le registre de l’Etat Français. Ce mariage a duré une année. Je souhaite savoir Est- ce que j’ai le droit de bénéficier d’une pension de réversion si c’est possible, Comment faire ?
    Merci bien
    Cordialement .

    1. Bonjour,
      Oui, il est fort probable que vous puissiez toucher une pension de réversion. Je vous invite à faire une demande auprès des organismes de retraite de votre ex-mari. Pensez à fournir l’acte de naissance datant de moins de 6 mois de ce dernier. Pour plus de simplicité, commandez-le directement en ligne en remplissant le formulaire administratif : https://www.pension-reversion.fr/commande-acte-de-naissance/

  4. je me suis mariée en 1973 et j’ai divorcée 1993 (20 ans) j’ai eu 4 enfants avec lui et je n’ai pas refait ma vie, j’ai élevé seule mes 4 enfants.
    Mon ex-époux s’est remarié en 1998 avec sa cousine qui vie à l’étranger. Après ce mariage fait à la va vite, depuis cette date, il n’est jamais reparti vivre avec elle à l’étranger dans leur pays d’ origine et non plus de vivre avec elle ensemble en France. D’ailleurs, ils ne se sont pas divorcé jusqu’à ce jour 2020 depuis (22 ans) Est-ce que c’est une revanche pour me priver de la pension-réversion de sa retraite, si un jour il viendra de disparaître avant moi? est-ce que je dois le dénoncer? et si sa 2ème épouse touchera plus que moi vu qu’elle a déjà 22 ans de mariage avec lui sans vivre emsemble.
    Merci pour votre réponse.

  5. Bonjour, résident au Sénégal mon mari bénéficié d’une pension de retraite mais depuis son décès en 2018 j’ai pas pu toucher à une pension de réversion alors qu’on a déclaré son décès avec un certificat qu’on a transmis au service de retraite concernant .

    Cordialement

  6. bonjour, ma mère âgée de 88 ans est divorcé depuis 2002 de mon père lui même décédé en 2016. ma mère est la seule ex femme de mon père. Elle avait alors fait la demande de pension de réversion en 2016 mais celle ci lui avait été refusée parce-qu’elle vivait en concubinage. Aujourd’hui elle a perdu son conjoint et redeviens donc la veuve de mon père. elle a donc redemander le droit a la pension de réversion qui lui a été de nouveau refuser, sous prétexte qu’elle avait déjà été refusée une 1ere fois. Hors nous ne sommes pas du tout dans la même situation. Quelqu’un a t’il été déjà dans ce cas de figure?

  7. Bonjour, J’ai divorcé de mon premier mari en 1999, au bout de 8 ans et nous avons eu un enfant ensemble. Il ne s’est pas remarié. Je me suis remariée en 2012 et suis en procédure de divorce actuellement (oct2020). Mon premier mari vient de décéder. Je souhaiterais bénéficier d’une pension de reversion, mais pour constituer le dossier je dois fournir le jugement de divorce. Le divorce sera prononcé au cours du 1er semestre 2021. Pourrais-je, après le prononcé du divorce, faire ma demande de pension de reversion rétroactivement, c’est-à-dire à effet de la date de décès de mon premier mari ?

    1. Bonjour,
      Pour obtenir une pension de réversion rétroactivement, c’est à dire calculée à partir de la date du décès de votre premier mari, vous avez 1 an pour faire la demande. Vous pourrez donc envoyer votre dossier au 1er semestre 2021 sans aucun problème.

  8. Bonjour,

    Le plafond de réversion de 21320 € est-il brut ou net de charges sociales et pour l’écrire différemment faut-il comparer à ce montant de 21320 € des revenus bruts ou nets de charges sociales.

    Merci d’avance.

    1. Le plafond est indiqué pour des ressources brutes lorsque le bénéficiaire est retraité (avant prélèvement des cotisations sociales, de la CSG et CRDS).

  9. Bonjour, je touche une pension de reversion de 4 caisses différentes : CARSAT AUDIENS AGIRC ARRCO et IRCANTEC (1168 euros/mois). Je suis au chômage, 540 euros/mois. Si je retrouve un emploi, est-ce que mes pensions de reversion vont baisser ? Faut-il que je retrouve un temps partiel ? J’ai demandé à la CRAM qui m’a répondu que je ne devais pas dépasser 1776 euros brut, mais en comptant ou pas les reversions des complémentaires ?
    Merci de vos réponse.

  10. Bonjour,
    Pour déterminer le montant des revenus du conjoint survivant au regard du plafonnement, faut-il prendre en compte aussi le montant de ses retraites complémentaires ou seulement sa retraite du régime de base ?
    Merci.

  11. mon ex conjoint est né au burkina faso et n’a pas de date de naissance officielle.
    Je n’arrive pas à obtenir un extrait de naissance, que faire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

NOS DERNIERS ARTICLES