Peut-on partager ses trimestres retraite avec son époux ?

Accueil » Actualités » Peut-on partager ses trimestres retraite avec son époux ?

À cause d’interruptions de carrière souvent liées à l’éducation de leurs enfants, les femmes sont souvent lésées lorsqu’il s’agit de comptabiliser leurs droits à la retraite. Pour réduire les inégalités subies par ces dernières, la possibilité de partager ses trimestres retraite avec son époux est évoquée. Découvrez le « splitting », cette pratique déjà effective dans d’autres pays d’Europe.

Qu’est-ce que le splitting ?

Le « splitting » désigne le partage des droits à la retraite entre conjoints. Cette pratique permet à chacun des partenaires de bénéficier d’une répartition équitable des droits accumulés pendant la période du mariage, visant à sécuriser financièrement les deux parties qui arrivent au terme de leur carrière. Cette méthode est particulièrement pertinente dans les cas où l’un des conjoints a eu une carrière hachée par ses responsabilités familiales, permettant ainsi une compensation pour son engagement envers les siens.

Le splitting cherche à garantir que les deux conjoints puissent jouir d’une retraite confortable, reflétant leur contribution commune au cours de leur vie maritale, plutôt que de se baser uniquement sur leurs contributions financières individuelles.

Une façon de lutter contre les inégalités hommes/femmes pendant la retraite

L’écart de pension entre hommes et femmes se réduit chez les nouveaux retraités, passant de 40 % à 33 %, mais les inégalités de revenus demeurent, impactant davantage les carrières féminines. Selon une étude d’Odoxa pour Groupama, 43 % des femmes ont subi des interruptions de carrière, notamment pour maternité, influençant leurs pensions. Ce rapport soutient l’égalité de genre et s’oppose à un âge de retraite plus tardif.

En profitant d’un partage de droits retraite entre époux, les femmes lésées à cause d’interruptions de carrière forcées pourraient bien enfin bénéficier de droit similaires à ceux des hommes.

Un partage de trimestres retraite entre conjoints

Marie-Pierre Rixain, députée de l’Essonne, suggère le déploiement du splitting pour équilibrer les pensions de retraite au sein des couples, en partageant les trimestres. Elle estime que, comme les points retraite sont déjà attribués pour la garde d’enfants, étendre le partage aux conjoints serait judicieux. Déjà en vigueur dans d’autres pays d’Europe, le splitting offre des perspectives d’avenir beaucoup plus confortables à celles dont les droits retraite actuels sont minimes.

Qui sont les seniors concernés par ce partage de trimestres retraite ?

Les retraités mariés et les seniors qui ont opté pour le pacs pourraient bien être concernés par la future possibilité de partager leurs trimestres retraite. Il convient effectivement d’avoir fait preuve d’un certain engagement au cours d’une vie commune pour pouvoir céder des droits retraites à un conjoint.

Des pays d’Europe déjà adeptes du splitting

En Allemagne et en Suisse, les femmes ont pu bénéficier d’une pension de retraite plus conséquente grâce au splitting. En effet, dans ces pays situés à proximité de la France, le partage des trimestres acquis au cours d’une carrière est d’ores et déjà possible et la situation financière des femmes retraitées s’est grandement améliorée grâce à cela.

Si la France suit les autres pays d’Europe, les inégalités hommes/femmes pendant la retraite pourraient bien cesser d’exister.

Des solutions envisagées en cas de divorce 

Marie-Pierre Rixain, en abordant le partage des points de retraite, a mis l’accent sur une préoccupation : la gestion du splitting en cas de séparation du couple. Valérie Batigne suggère une solution avec le don de trimestres sur une base annuelle, une idée similaire à celle introduite en février 2023 par Isabelle Valentin, députée des républicains, qui a proposé une loi visant à simplifier le partage des points de retraite entre conjoints pour harmoniser les pensions plus modestes.

À quelle hauteur sera-t-il possible d’offrir des droits retraite à son conjoint ?

En général, qu’ils soient pacsés, en concubinage ou mariés, les couples ont la possibilité de partager jusqu’à quatre trimestres de retraite lorsqu’ils partent en retraite. Il est important de noter que, dans certaines situations, les hommes peuvent recevoir une majoration de leur pension de retraite, contrairement aux femmes qui, en raison de congés maternité, n’ont pas eu l’opportunité de cotiser pleinement pendant leur carrière.

La législation actuelle accorde aux employés du secteur privé un total de huit trimestres, divisés entre quatre pour la maternité et quatre pour l’éducation des enfants. La députée de l’Essonne et la présidente de Sapiendo proposent de changer le moment où les trimestres dédiés à l’éducation des enfants sont partagés entre les parents.

Est-ce possible de partager ses trimestres retraite avec son époux ?

Depuis 2021, le projet de partage de droits retraites avec son conjoint est étudié de près par les dirigeants. Une loi est envisagée pour un partage plus équitable des trimestres retraite entre hommes et femmes. Pour réduire les inégalités de pensions, de la même façon qu’en Allemagne ou en Suisse, il faudra encore attendre l’entrée en vigueur du splitting.

Vous êtes perdu dans les démarches de votre demande de pension de réversion ? Nos experts sont là pour vous aider !

SUJETS SIMILAIRES