Mauvaise nouvelle pour les retraités : les pensions de réversion pourraient chuter

La pension de réversion est versée à l’époux survivant sous certaines conditions. Cette pension correspond à une partie de la retraite dont bénéficiait ou aurait pu bénéficier l’assuré décédé.

Une réforme drastique et une remise en cause de ce système de pension de réversion sont à l’étude et semblent inévitables.

La Caisse nationale d’assurance vieillesse met en avant cette idée de réforme, expliquant une inégalité dans notre société d’aujourd’hui.

La situation actuelle

La pension de réversion profite aujourd’hui à plus de 4,5 millions de personnes en France, soit près de 25% des retraités.

Son montant moyen mensuel s’élève à environ 690 euros pour les femmes, contre environ 334 euros pour les hommes. 

La moyenne d’âge de perception de cette pension est quant à elle située à 78 ans.

Pourquoi cette réforme ?

Instituée depuis 1945 dans le régime général en France, la pension de réversion visait initialement à aider les femmes qui n’avaient pas pu travailler et qui n’avaient donc que très peu de revenus en vue de leurs vieux jours.

Le décès de leur conjoint constituait à l’époque une grande perte financière, difficile à assumer pour de nombreux foyers.

Mais la situation actuelle a bien évoluée depuis de nombreuses années. Plusieurs critères sont pris en compte dans cette idée de réforme de la pension de réversion :

  • L’amélioration des carrières des femmes ;
  • L’allongement de la durée de vie ;
  • La diminution des écarts d’âge entre les conjoints ;
  • La baisse du taux de mariage ;
  • Une évolution du taux de divorce.

La principale évolution de cette pension de réversion avancée par le gouvernement vise à établir un objectif de solidarité.

Quels changements sur les pensions ?

Montant de 70 % des retraites du couple

Le nouveau mode de versement de la pension de réversion viserait à assurer au couple marié un niveau de vie correct face au risque de veuvage.

Un revenu égal à 70% du montant total des retraites du couple serait garanti au conjoint survivant.

Dans les faits, cette nouvelle formule sera moins favorable pour les retraités modestes, et profitera à l’inverse aux ménages les plus aisés.

Suspension de la pension de réversion en cas de remariage

Le gouvernement prévoit également une suspension de la pension de réversion en cas de remariage du conjoint survivant.

Ce montant de pension aura également un impact notable pour les couples ayant des revenus proches l’un de l’autre. En effet, de nos jours, les revenus moyens des femmes se rapprochent nettement de ceux des hommes, contrairement à quelques années en arrière où les femmes touchaient moins d’argent.

En revanche, ces nouvelles dispositions favoriseront les veuves dont la retraite était largement inférieure à celle de leur mari, puisqu’elles pourront percevoir 70% du montant total des retraites du couple en cas de décès de son conjoint.

En conclusion, le gouvernement vise à dynamiser ces pensions de réversion afin de promouvoir une certaine représentation de la société actuelle. Certains retraités y seront vainqueurs, d’autres moins.

PARTAGER :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

NOS DERNIERS ARTICLES