Retraite : 5 erreurs à ne pas faire pour éviter un trop perçu

Si les caisses de retraite ont tendance à réaliser des erreurs pouvant porter atteinte aux droits perçus par les retraités, la situation inverse peut aussi se produire. En effet, un oubli ou une erreur dans les déclarations de revenus peut conduire à un remboursement de trop-perçu. Afin de ne pas en arriver là, détaillons dans cet article les 5 erreurs à ne pas commettre en tant que retraité.

1 – Ne pas déclarer un changement d’activité

Les personnes se trouvant en situation de retraite progressive peuvent bénéficier d’une partie de leur droit tout en ayant, en parallèle, une activité professionnelle. À noter que cette mesure ne s’applique qu’aux salariés. Aussi, l’exercice d’une activité professionnelle est soumis à une limite de temps compris entre 40 à 80 % de la durée légale ou conventionnelle de l’emploi.

En cas de changement au niveau de son activité, il est donc important d’en notifier sa caisse de retraite. Le but est de revoir le montant de la retraite afin d’éviter les trop-perçus.

2 – Cumuler retraite et emploi sans aviser la caisse régionale

Malgré le fait que le cumul emploi-retraite est possible, il faut savoir qu’il est quand même soumis à certaines conditions. Il est notamment nécessaire d’aviser sa caisse de retraite dans ce type de situation, car cela permet de revoir le montant de la retraite perçue.

À noter que le calcul prend en compte le montant des revenus relatifs à son activité professionnelle.

3 – Ne pas signaler un changement de situation alors qu’on touche l’ASPA

L’ASPA (Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées) est une subvention dont l’accord est soumis à quelques conditions d’éligibilité.

Parmi ces conditions, il y a la situation familiale du bénéficiaire. En cas de modification de son statut marital (marié, pacsé, séparé ou divorcé) ou bien un changement survenant au niveau de la composition de son foyer (augmentation ou diminution du nombre de personnes à charge), le montant de l’allocation peut être revu à la hausse ou à la baisse.

Un changement au niveau des revenus doit aussi être déclaré.

4 – Ne pas notifier Pôle Emploi de son départ à la retraite

Toute personne inscrite à Pôle Emploi doit obligatoirement signaler à cet organisme son départ à la retraite, et ce, même si elle ne bénéficie pas encore de la pension de retraite. En effet, ce signalement permet d’éviter de percevoir à tort des allocations de la part de Pôle Emploi.

5 – Ne pas signaler son changement de situation à la CAF

La CAF s’occupe de la gestion et de la distribution d’aides. À cet effet, tout changement de situation du bénéficiaire, comme son départ à la retraite, doit être signalé. La Caisse des allocations familiales pourra alors recalculer les droits du jeune retraités. De nouvelles aides pourront lui être attribué, tandis que d’autres seront supprimés, comme la prime d’activité.

PARTAGER :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

NOS DERNIERS ARTICLES