Accueil » Décès » Succession » Succession : transmettre son patrimoine grâce à l’assurance-vie

Succession : transmettre son patrimoine grâce à l’assurance-vie

Lorsqu’elles arrivent en fin de vie, certaines personnes choisissent l’assurance-vie comme moyen de transmettre à leur conjoint survivant ou à leurs enfants de l’argent. Voici comment utiliser ce mode d’épargne avantageux dans le cadre d’une succession pour profiter de privilèges fiscaux.

Qu’est-ce qu’une assurance-vie ?

Dès le plus jeune âge, il est possible d’épargner régulièrement de l’argent placé sur une assurance-vie. Ce produit, proposé par bon nombre d’assureurs et de conseillers bancaires, comporte de multiples avantages, et est bien souvent utilisé par les travailleurs soucieux d’augmenter leurs rentes une fois à la retraite.

Pour mettre à l’abri un éventuel conjoint survivant ou encore des enfants, de nombreux assurés ont privilégié cette option qui peut être souscrite en un clin d’œil et faciliter les contraintes parfois liées à la succession.

Quels sont les avantages de ce dispositif ?

En fonction de vos besoins, votre assureur pourra vous orienter vers une offre 100 % adaptée à votre situation. Que vous soyez soucieux de détenir assez d’argent pour vos vieux jours ou que vous souhaitiez transmettre votre patrimoine à travers une assurance-vie, des offres entièrement personnalisables sont proposées.

Taux de rendement élevés

Lorsque vous décidez d’opter pour ce type de placement financier, les taux d’intérêt proposés peuvent être rapidement élevés. Certains produits d’épargne comportent des risques, mais peuvent rapporter gros, tandis que d’autres vous assurent de conserver votre argent tout en bénéficiant chaque année d’un capital plus élevé, notamment grâce à la garantie plancher.

Avantages fiscaux

Tout au long de la durée de votre contrat d’assurance-vie, les ressources que vous épargnez sont exonérées d’impôt sur le revenu. Les gains que vous cumulez chaque année et les sommes que vous placez à votre rythme ne font donc pas l’objet de taxations superflues. Attention, des prélèvements fiscaux peuvent toutefois avoir lieu si vous envisagez de réaliser le rachat de votre assurance-vie.

Épargne disponible

L’un de multiples avantages de l’assurance-vie est que vous pouvez tout à fait décider de débloquer à tout moment les sommes épargnées. Face à un imprévu, il est donc possible de contacter son assureur ou son conseiller bancaire afin de lui demander le versement d’une part, voire de la totalité de l’argent épargné. Ce bon plan supplémentaire permet aux bénéficiaires de profiter de leur argent dès lors qu’ils le souhaitent.

Pourquoi utiliser l’assurance-vie pour transmettre son patrimoine ?

Souscrire une assurance-vie est un excellent moyen de simplifier les tracas de la succession. En effet, ce produit financier n’est pas soumis aux droits de succession habituels, ce qui permet à vos héritiers de conserver la totalité de votre épargne. Si vous vendez vos biens immobiliers, vous pouvez tout à fait verser les sommes perçues sur ce placement avantageux pour le transmettre à vos proches.

Qui peut être bénéficiaire d’une telle assurance ?

Pour ouvrir une assurance-vie, il n’est pas nécessaire d’être retraité. Les salariés, les indépendants, les demandeurs d’emploi ou encore les mères célibataires peuvent d’ores et déjà commencer à épargner chaque mois une somme plus ou moins conséquente pour assurer la transmission de leur patrimoine à leurs proches.

Mon capital peut-il être taxé après un décès ?

Si vous avez décidé de léguer le contenu de votre épargne à votre conjoint, votre partenaire de PACS ou à vos enfants, la somme due au titre de votre assurance-vie sera automatiquement versée à vos proches. Si en revanche, vos héritiers sont vos frères et sœurs, un prélèvement forfaitaire de 20 % pourra être réalisé sur les sommes inférieures à 700 000 €.

Deborah

Deborah

Passionnée de littérature depuis toujours, je mets ma plume à disposition de mes lecteurs afin de leur permettre d’être informés de leurs droits et de faciliter leurs démarches. Mon goût pour la rédaction et ma curiosité me poussent à aborder de nombreux sujets qui j’espère apporteront des réponses aux questions que se pose le plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sommaire

LES DERNIERS ARTICLES