Comment demander une pension de réversion à la CNIEG ?

Suivez tous nos conseils pour demander facilement une pension de réversion auprès de la CNIEG.

Qui peut bénéficier d’une pension de réversion CNIEG ?

0891150359

Après le décès d’un agent affilié, la CNIEG a désigné plusieurs bénéficiaires potentiels.

Les personnes pouvant bénéficier d’une pension de réversion sont (par ordre de priorité) :

  • le conjoint et ex-conjoint non remariés avant le décès de l’affilié
  • les orphelins
  • les ascendants.

Des règles de partage s’appliquent lors de la présence de plusieurs bénéficiaires.

Conjoint

En tant que conjoint ou ex-conjoint du défunt, vous devez respecter certaines conditions pour avoir accès au reversement d’une pension :

  • Avoir été marié avec la personne décédée (le PACS et le concubinage ne donne pas le droit à la pension)
  • Ne pas s’être remarié avant son décès

Avec la CNIEG, en tant que conjoint(e) ou ex-conjoint(e) du défunt non remarié, vous n’avez pas besoin de respecter des conditions d’âges ou de ressources pour bénéficier de la pension de réversion.

Attention, la pension de réversion est suspendue en cas de remariage.

Orphelin

Les orphelins ont la possibilité de recevoir une pension de réversion de la CNIEG si seulement ils respectent les conditions suivantes :

  • être un enfant biologique de l’agent ou avoir été adopté plénier par celui-ci
  • avoir moins de 21 ans

Sous certaines conditions, les orphelins ayant plus de 21 ans peuvent aussi bénéficier de la réversion de leur(s) parent(s) :

  • être atteint d’une incapacité égale ou supérieure à 80%, remontant à une date antérieure à votre 21ème anniversaire,
  • être dans l’incapacité, reconnue par le médecin conseil du régime des IEG, d’exercer une quelconque activité rémunérée du fait de votre handicap.

Les orphelins en situation de handicap peuvent bénéficier d’une pension temporaire d’orphelin.

Accéder aux coordonnées complètes de la CNIEG.

Ascendant

Si il n’y a pas d’autres bénéficiaires prioritaires, l’ascendant de la personne décédée peut aussi, sous certaines conditions, recevoir une pension de réversion :

  • être un ascendant du 1er degré
  • justifier avoir été à la charge de l’agent décédé

Quel est le montant de la pension de réversion avec la CNIEG ?

LOGO CNIEG

Montant

La pension de réversion de la CNIEG, équivaut à 50 % du montant de la retraite que percevait ou aurait dû percevoir le défunt.

Le montant est partagé lorsqu’il y a plusieurs bénéficiaires.

Une majoration pour les orphelins et les personnes bénéficiant de faibles ressources peut être faite (étude de la CNIEG suivant votre dossier – sous conditions).

Prestation complémentaire de réversion

Une prestation complémentaire de réversion est aussi disponible, sous réserve de ne pas dépasser un plafond de ressources. Les montants sont fixés chaque année par la CNIEG.

En 2019, le montant des ressources à ne pas dépasser est de :

  • 20 862.40 € pour une personne seule,
  • 33 379.84 € pour un ménage.

En 2020, le montant des ressources à ne pas dépasser :

  • 21 112 € pour une personne seule,
  • 33 379,20 € pour un ménage.

Le montant de la prestation complémentaire de réversion est de 4 % du montant de la pension de retraite que percevait ou aurait dû percevoir l’agent décédé.

Comment demander la pension de réversion à la CNIEG ?

Les futurs bénéficiaires, après le décès de leur conjoint, doivent envoyer un dossier de demande de pension de réversion à la CNIEG directement.

Un formulaire (disponible en téléchargement en cliquant sur le bouton ci-dessous) devra être complété puis renvoyé, accompagné des pièces justificatives demandées.

Pièces justificatives à joindre au formulaire CNIEG de demande de pension de réversion :

  • acte de naissance de la personnes décédée datant de moins de 3 mois, comprenant les mentions marginales (date et durée du mariage, date du décès)
  • un RIB
  • photocopie d’une pièce d’identité

Suivant votre situation, d’autres documents personnels peuvent vous être demandés. Vous trouverez la liste directement sur le formulaire PDF.

La pension de réversion est-elle reversée à vie ?

Le(s) conjoint(s) peuvent bénéficier d’une pension de réversion à vie. La seule condition à respecter est de ne pas se remarier. Sinon, la réversion est suspendue.

Pour faire une demande de pension de réversion auprès de la CNIEG, vous devez fournir l’acte de naissance – copie intégrale de l’agent décédé.

Recevez-le rapidement en réalisant votre demande via notre site Internet.

Le dossier, une fois complet, doit être directement envoyé par courrier à la CNIEG. Vous recevrez une réponse sous un délai d’1 mois.

Notre conseil : simplifiez-vous vos démarches administratives ! Demandez votre pension de réversion en ligne.

PARTAGER :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

5 réponses

  1. J’ai demandé la pension de réversion de mon mari décédé le 2 décembre dernier 2019.
    Je suis étonné du montant que j’ai reçu de 24.06 %, notre mariage étant de la date du 23/10/1982, donc de 37 ans de mariage.
    la deuxième épouse de mon mari , si elle est toujours en vie ou remariée étant de 1 an et 4 mois. Je ne comprends pas ce calcul ?
    veuillez me transmettre, par mail la dernière fiche de paie de mon mari, car je ne recevais pas par courrier ces dernières.
    J’ai une petite retraite de 900 euros environ et, j’ai à charge ma mère dans une maison de retraite que je paie. J’ai également un handicap de + de 80 %.
    Veuillez me faire part de cette erreur, car mon mari, et je viens de voir sur internet que la pension de reversion était de 50 % du salaire .
    Pouvez vous me donner des explications – cordialement

    1. Bonjour Madame,
      Lors de votre demande de pension de réversion, avez-vous bien fourni un acte de naissance de votre mari mentionnant sa date de décès et les dates de ces mariages ?
      Avec la CNIEG, le montant de la réversion est divisée entre bénéficiaires. Combien de temps a duré son premier mariage ?
      Au vu de la faiblesse de vos revenus et votre handicap, je vous conseille de faire une demande de majoration auprès de la CNIEG. Pensez à bien fournir tous les justificatifs demandés. N’hésitez pas à les joindre pour faire avance votre dossier de demande de majoration de votre pension de réversion.

  2. Bonjour, suite a la déclaration de décès de mon père, je suis en attente de son Acte de naissance, la mairie du village étant fermée, pour demander la pension de réversion pour ma mère. De plus comme indiquer sur le site de la CNIEG, vous ne traitez pas les courriers. Est-il possible que ma mère puisse quand même recevoir sa pension de reversion en attendant que tous les services reviennent à la normale?
    Cordialement

  3. Bonsoir Madame, Monsieur,
    Je souhaiterai vous poser une question pour ma tante qui est veuve d’un employé EDF , mariée depuis depuis 11ans avec cet employé Edf. À ce jour elle touche retraite et réversion . Cette dame de 67 ans est roumaine, et à beaucoup de peine à lier connaissance. très seule elle souhaiterait repartir en Roumanie où elle a de la famille et où elle est proprietaire s’un studio.
    On lui a dit que si elle quittait la France, elle perdrait tous ses droits à la retraite de son mari décédé. Pouvez vous me renseigner sur cela pour que je puisse aider ma pauvre tante.
    Avec tout mes remerciements.

  4. Bonjour,
    j’ai été marié avec un agent EDF de 1978 à 1991 (divorce)
    Ce dernier est décédé en 1994. Nous avons eu 2 enfants.
    En 2000, je me suis remariée, et je suis à ce jour en instance de divorce.
    J’ai 63 ans et je m’apprête à demander mes droits à la retraite.
    Puis je prétendre à la pension réversion au prorata de nos années de mariage de mon premier mari.
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

NOS DERNIERS ARTICLES