Les pensions de retraite complémentaire AGIRC-ARRCO ne seront pas revalorisées au 1er novembre 2020

L’Accord national interprofessionnel (ANI) signé le 10 mai 2019 prévoit l’indexation des pensions de retraite complémentaire sur l’inflation pour une période de 4 ans. Malheureusement, l’année 2020 sera une année décevante pour les retraités du secteur privé jouissant des pensions de retraite complémentaire de l’AGIRC-ARRCO.

Effectivement, les allocations complémentaires versées par ces organismes de retraite ne feront pas l’objet d’une revalorisation au 1er novembre 2020. Cette décision a été prise à l’occasion de la réunion du Conseil d’administration de l’AGIRC-ARRCO qui s’est tenue le 8 octobre 2020.

Covid19 : motif principal de la décision des caisses de retraite

Comme partout dans le monde entier, la pandémie du Covid-19 a causé un blocage global de l’économie en France. Ce blocage est notamment dû à la mise en œuvre des mesures pour endiguer la propagation du virus. Ces mesures se sont traduites par la fermeture des entreprises, le chômage partiel des salariés, le report du paiement des cotisations sociales…

De son côté, l’Institut National de la Statistique et des Études Économiques (INSEE) a projeté sur l’année 2019 une inflation à hauteur de 1 %. Finalement, elle s’est élevée à 0,9 point. En vertu de l’ANI (accord national interprofessionnel), les allocataires ont bénéficié d’une revalorisation de l’ordre de 0,1 point. Pour l’année 2020, l’inflation a été estimée à 0,1 point. De ce fait, la revalorisation de 2019 sera récupérée pour l’année 2020, ce qui explique la non-revalorisation des pensions de retraite complémentaire pour le compte de cette année.

Malheureusement, l’absence de revalorisation de votre réversion n’est pas un motif légitime pour contacter le médiateur de l’Agirc-arrco.

Les comptes des organismes de retraite en difficulté

La pandémie du covid19 a causé un impact majeur au niveau des finances des organismes de retraite. La masse salariale a baissé de 5,7 %. Concrètement, cette chute a généré un manque à gagner d’un montant de 6,3 milliards d’euros à titre de contribution de la part de leurs affiliés respectifs. Le bénéfice perçu pour le compte du dernier exercice est insuffisant pour combler la perte subie au titre de l’année 2020. 

Par ailleurs, la trésorerie de l’AGIRC-ARRCO a connu une décote importante, car son taux s’est abaissé à 73 % pour l’année 2020 contre 81 % en 2019. En plus, les prévisions faites pour l’année 2021 ne sont pas des plus rassurantes, car les réserves chuteront encore à 67 %.

PARTAGER :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

3 réponses

  1. Bonjour
    J’ai 54ans, Je travaille à la préfecture de police judiciaire a Paris ,j,ai commencé à travailler en 1985 donc je suis handicapée surdité depuis ma naissance
    J’aimerai de savoir quel âge de prévoir la date de ma retraite ?
    Je vais attendre votre réponse avec l’explication et aussi de prendre un rendez vous si possible
    Je vous remercie de votre compréhension
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

NOS DERNIERS ARTICLES