Réforme des retraites 2019/2020 – La pension de réversion

Il est prévu une modification des conditions d’attribution et de calcul des pensions de réversion dès 2025 en France, selon les dernières nouvelles du Gouvernement. Le mode de calcul et d’attribution vont changés pour tout décès d’une personne ayant pris sa retraite après 2025.

Ce qui ne change pas dans cette nouvelle réforme des retraites

Les pensions de réversions, actuellement versées à plus de 4.4 millions de bénéficiaires, ne devraient pas être touchées par cette nouvelle réforme des retraites.

Les personnes perdant leurs maris et faisant une demande de pension de réversion avant 2025 ne seront pas non plus impactées par la nouvelle réforme.

Pour toutes ces personnes, rassurez-vous, le montant de votre pension de réversion sera toujours calculé de la même manière.

Les modifications seront appliquées pour les personnes ayant perdu leurs conjoints après l’année 2025. L’ensemble des régimes spéciaux de réversion vont être unifiés et les méthodes de calcul modifiés.

Changements concernant la réforme de la pension de réversion

La réforme des retraites 2019 va engendrer plusieurs changements pour la pension de réversion, notamment concernant l’âge, les conditions de revenu et le re-mariage. Vous trouverez la liste des changements ci-dessous.

1 – Age

Actuellement, les fonctionnaires peuvent toucher une pension de réversion à tout âge tandis que les salariés du privé peuvent faire une demande seulement après avoir eu 55 ans.

Désormais, l’âge butoir pour l’ensemble des intéressés sera fixé à 62 ans selon le rapport Delevoye.

renseignement téléphonique

2 – Montant de la pension de réversion

Minimum de revenu garanti

Certains plafonds de ressources fixés par organismes de retraites devraient être supprimés.

La pension de réversion dépendra désormais des revenus du couple, selon la nouvelle réforme des retraites 2019 sous Emmanuel Macron et Édouard Philippe.

Les taux de réversion, allant de 50 % (fonctionnaires), 54 % (régime général) et 60% (régime complémentaires) doivent disparaître pour laisser place à un taux commun à l’ensemble des français, appelé minimum de revenu garanti. Ce revenu correspondrait à 70% des droits à la retraite du couple.

La pension de réversion garantira 70% de la retraite du couple.

Mode de calcul

Ce mode de calcul permettra aux veufs et veuves aux revenus inférieurs à ceux de leur conjoint décédé de gagner une pension de réversion convenable. Ce sont les grands gagnants de cette nouvelle méthode de calcul.

Les fonctionnaires et les cadres seront les plus pénalisés par cette nouvelle réforme. Les fonctionnaires, n’étant actuellement soumis à aucun plafond de ressources, se verront appliqué un taux de 70%.

Re-mariage avec la pension de réversion

La nouvelle réforme des retraites prévoit de supprimer le droit à la pension de réversion dès lors qu’il y a séparation dans un couple. Ce n’est pas du tout le cas aujourd’hui puisque même divorcé (et remariés), les ex-époux(se) peuvent percevoir une pension de réversion.

Le divorce entrainera la suppression du versement de la pension de réversion. Les droits à la retraite devront alors être évoqué lors du divorce, par le juge des affaires familiales (notamment pour les prestations compensatoires qui pourront être majorées).

C’est une excellente nouvelle pour la dernière épouse (ou le dernier mari) de la personne décédée. Elle n’aura en effet plus à partager sa pension de réversion avec les ex de son partenaire.

PARTAGER :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

4 réponses

  1. Bonjour
    la pension de reversion Ircantec est-elle imposable
    ( montant perçu, annuel de 380€ dans mon cas)
    ce montant ne figure pas sur la feuille préremplie de l »impot sur le revenu
    il faut chaque année rajouter la somme perçue et donc je me pose la question : est-ce réellement imposable
    merci de votre réponse

    1. Les pensions de réversion sont imposables à l’impôt sur le revenu. Elles bénéficient de l’abattement de 10 % accordé aux pensions de retraite déclarées.

  2. Avec l’ancien mode de calcul la(le) veuve(veuf) d’un non fonctionnaire percevait 60% de la retraite du défunt + 100% de sa propre retraite;
    avec le nouveau mode elle(il) percevra 70% de la retraite du défunt + 70%de sa propre retraite.
    Le nouveau mode sera plus avantageux si les 10% supplémentaires sur la retraite du défunt dépasse les 30% perdus sur la propre retraite de la(du) veuve(veuf)
    ç-à-d si la retraite du défunt est supérieure à 3fois celle du survivant!!! (y compris bien sur si le survivant n’avait pas de retraite propre).
    Ce qui sera de moins en moins le cas de la plupart des couples qui auront souvent le même niveau de formation et donc des salaires qui n’iront pas du simple au triple!
    D’où l’avantage pour les veuves(veufs) de « cadres très supérieurs » et pour les veuves(veufs) ayant de toutes petites retraites.
    Bien joué!

  3. que se passera t-il si les 70% du couple se trouve inferieur a sa propre retraite : exemple retraite 1780 net +620 euros=total couple 2400

    si reversion 2400/70= 1680

    donc perte pour celle qui avait avant 1780euros pour sa retraite personnelle!

    pour moi c’est pas un bon calcul surtout quand on a travaille 46 ans!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

NOS DERNIERS ARTICLES