Accueil » Retraite » Départ à la retraite » Départ en retraite anticipée pour pénibilité

Départ en retraite anticipée pour pénibilité

Au cours de leur vie professionnelle, certains travailleurs sont confrontés à des facteurs de pénibilité pris en compte dans le calcul de leur retraite. En effet, une exposition prolongée au bruit, au port de charges lourdes, au travail de nuit ou encore aux tâches répétitives vous permet d’alimenter votre C2P et de bénéficier peut-être d’un départ en retraite anticipée pour pénibilité. On vous explique comment ça marche.

Qu’est-ce que la retraite anticipée pour pénibilité ?

En France, pas moins de 3,2 millions de travailleurs exercent un métier qui les confronte au quotidien à des facteurs dits de pénibilité. En plus de pratiquer dans des conditions difficiles, ces salariés sont bien souvent plus enclins que les autres à développer des maladies professionnelles liées à leur emploi. Les activités considérées comme pénibles donnent droit à des avantages aux employés concernés, notamment en ce qui concerne la retraite. En effet, certains facteurs peuvent permettre à ces derniers de bénéficier avant l’heure d’une pension à taux plein.

Car les salariés qui exercent leur activité professionnelle dans des conditions difficiles et reconnues comme étant à risque pour sa santé cumulent chaque mois des points pénibilité. Ces derniers, à l’instar des trimestres retraite, permettent de réduire la durée des cotisations de leur bénéficiaire ou peuvent être troqués contre d’autres avantages.

Qui sont les salariés concernés par ce droit ?

Pour pouvoir alimenter leur compte professionnel de prévention, ou C2P, les travailleurs français doivent être exposés aux facteurs de risques suivants :

  • exercice de l’activité professionnelle dans un milieu hyperbare ;
  • exposition à des températures extrêmes ;
  • travail dans un milieu bruyant ;
  • travail de nuit ;
  • travail en alternance (2×8, 3×8) ;
  • travail répétitif.

Pratique un métier à risque, c’est cumuler chaque trimestre un point par facteur de risque, dans la limite de 2 points lorsque plusieurs risques touchent le salarié. En clair, si vous exercez une activité professionnelle de nuit pendant 25 ans, vous cumulez 100 points pénibilité cumulables avec vos trimestres retraite.

Quels sont les critères à respecter pour une retraite anticipée pour pénibilité ?

Lorsque vous envisagez de mettre un terme à votre carrière professionnelle alors qu’il vous manque encore des trimestres pour profiter d’une retraite à taux plein, la pénibilité de votre emploi peut vous aider à éviter une décote.

L’incapacité permanente professionnelle

Comme vu plus haut, il n’est pas rare qu’un salarié ayant travaillé pendant plusieurs décennies dans un milieu risqué soit touché par la maladie. Si un accident ou une pathologie professionnelle vous plonge dans un état d’incapacité permanente supérieur à 10 %, vous pouvez peut-être profiter d’une retraite anticipée, quel que soit le nombre de trimestres cumulés. Pour être éligible à un départ avant l’âge légal, vous devez toutefois être concerné par l’une des pathologies qui suivent :

  • maladies cardio-vasculaires ;
  • lésions dermatologiques ;
  • maladies touchant l’appareil digestif ;
  • accident neurologique ;
  • pathologies psychiatriques ;
  • insuffisance rénale ;
  • anémie, leucémie ;
  • pathologies pulmonaires ;
  • maladies hématologiques ;
  • arthrite, arthrose ;
  • douleurs chroniques ;
  • problèmes ORL ;
  • maladies stomatologiques ;
  • troubles ophtalmologiques ;
  • infections virales ;
  • pathologiques systémiques.

Le compte professionnel de prévention

Si vous n’êtes pas atteint par une maladie professionnelle, mais que vous avez exercé un métier à risque, vous pouvez également prendre votre retraite grâce au cumul de points pénibilité présents dans votre compte professionnel de prévention. En effet, ces derniers peuvent se substituer à vos trimestres manquants pour que vous puissiez prétendre à une retraite anticipée.

Quel est le montant d’une retraite anticipée pour pénibilité ?

Que vous partiez en retraite anticipée pour pénibilité grâce à votre compte professionnel de prévention ou parce que vous êtes atteint d’une maladie professionnelle, votre pension ne subira aucune décote. En effet, c’est une retraite à taux plein qui est versée aux travailleurs ayant exercé dans des conditions difficiles.

À quel âge partir en retraite anticipée pour pénibilité ?

Dès l’âge de 60 ans, les salariés ayant exercé de nuit, en équipe ou encore ceux qui ont travaillé dans des locaux soumis à une faible température peuvent solliciter un départ en retraite anticipée. En contactant l’Assurance retraite, pour faire le point sur leurs points pénibilité, ces derniers peuvent mettre fin à leur carrière pour profiter enfin d’une retraite à taux plein versée chaque mois sur leur compte en banque.

Deborah

Deborah

Passionnée de littérature depuis toujours, je mets ma plume à disposition de mes lecteurs afin de leur permettre d’être informés de leurs droits et de faciliter leurs démarches. Mon goût pour la rédaction et ma curiosité me poussent à aborder de nombreux sujets qui j’espère apporteront des réponses aux questions que se pose le plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sommaire

LES DERNIERS ARTICLES