Accueil » Décès » Succession » 5 conseils pour bien préparer sa succession

5 conseils pour bien préparer sa succession

Lorsqu’elles atteignent un certain âge, les personnes âgées commencent naturellement à penser aux modalités de leur décès. Pour partir sereinement, il est effectivement utile de bien préparer sa succession. Pour vous accompagner dans cette épreuve de la vie, nous vous proposons 5 conseils qui protègent votre patrimoine et minimisent les frais.

Pourquoi faut-il organiser sa succession ?

En prenant de l’âge où encore en avançant dans la maladie, bon nombre de seniors commencent à se préoccuper des démarches liées à leur succession. Pour de multiples raisons, anticiper ces formalités est bénéfique. D’un point de vue économique et moral, des dispositions doivent être prises au plus tôt pour que ni votre patrimoine ni vos héritiers ne soient lésés.

Évitez des dépenses à vos proches

Lorsqu’un décès survient, il n’est pas rare de voir des héritiers être redevables de sommes onéreuses pour enterrer un parent. Quand aucune disposition n’est prise par le défunt, cette tâche difficile revient à ses enfants. Pour éviter des dépenses à sa descendance, il est conseillé de souscrire à une assurance obsèques qui prend en charge les frais liés à votre disparition.  

Évitez des décisions difficiles à vos enfants

À la mort d’un parent n’ayant pas préparé sa succession, bon nombre de questions restent en suspens. Quelles sont les dernières volontés du défunt ? Devons-nous l’enterrer ou opter pour une crémation ? Afin d’éviter ce type de décision à vos proches, vous pouvez solliciter en amont les services d’une entreprise de pompes funèbres. Une fois vos dispositions prises, vous pourrez partir sereinement en sachant vos souhaits mis en œuvre.

Évitez des conflits entre vos héritiers

Lorsqu’il s’agit de succession et de partage des biens, des conflits ont régulièrement lieu entre les héritiers. Pour éviter ce type de disputes, il est préférable d’établir à l’avance les contours de votre héritage. Pour que votre patrimoine soit équitablement transmis, contactez avant votre mort le notaire qui sera responsable du capital que vous avez constitué au cours de votre vie.

Nos 5 conseils pour bien préparer sa succession

Pour éviter tout désagrément à l’heure où vous quitterez ce monde, voici 5 conseils à mettre en application. Ces derniers vous permettront de partir l’esprit serein en sachant vos proches à l’abri et votre patrimoine équitablement partagé.

Faites le choix entre donation ou succession

Lorsqu’une personne décède en France, le patrimoine qu’elle lègue à ses héritiers fait bien souvent l’objet de taxes spécifiques pouvant rapidement être onéreuses. Parfois, ces dernières ôtent même une part des biens transmis à leurs bénéficiaires. Pour éviter ces dépenses, il est parfois conseillé de privilégier la donation de son vivant plutôt que d’attendre la véritable succession.

En effet, pour inciter à la transmission de son vivant, l’État offre un abattement de 100 000 € dès lors qu’une donation est réalisée à son enfant. Les dons faits aux petits-enfants sont également éligibles à ce type de dispositif, cette fois à hauteur de 31 865 €.

Organisez votre départ grâce au contrat obsèques

Pour assurer à vos enfants une tranquillité d’esprit non négligeable à l’heure de votre mort, pensez à souscrire à une assurance obsèques auprès d’une entreprise de pompes funèbres. Ainsi, un capital sera versé à la société qui prendra en charge les frais liés à vos funérailles et vos héritiers n’auront aucun centime à verser. De plus, vos dernières volontés seront mises en pratique selon le protocole que vous aurez vous-même établi.

Protégez votre conjoint

Lorsqu’une personne décède, il arrive parfois que son conjoint soit lésé, et ce, même lorsqu’il est en partie propriétaire des biens laissés. Pour mettre à l’abri votre époux, votre partenaire de PACS ou même votre concubin, veillez à léguer au dernier survivant votre patrimoine. Aussi, une mention au sein de votre testament pourrait permettre au conjoint restant de profiter de dispositions plus confortables en cas de décès.

Rédigez votre testament

Pour que chacun puisse bénéficier de sa part de votre patrimoine sans qu’aucun conflit n’éclate, il est nécessaire de rédiger votre testament. À l’aide de votre notaire, veillez à protéger vos proches et à leur offrir vos biens de manière équitable. Sur ce document officiel, vous pouvez inscrire vos dernières volontés et distribuer vos maisons, terrains, véhicules et objets de valeur à la personne de votre choix.

Optez pour l’assurance vie

Souscrire à une assurance vie comporte son lot d’avantages. En termes de fiscalité, les sommes qu’elle héberge sont soumises à des exonérations et des abattements avantageux. En plus de rapporter chaque année des dividendes, elle offre aux héritiers davantage de moyens de réduire les frais. Pour ne pas voir vos ressources être amputées par les impôts à l’heure de votre décès, ce placement reste l’un des plus efficaces.

Deborah

Deborah

Passionnée de littérature depuis toujours, je mets ma plume à disposition de mes lecteurs afin de leur permettre d’être informés de leurs droits et de faciliter leurs démarches. Mon goût pour la rédaction et ma curiosité me poussent à aborder de nombreux sujets qui j’espère apporteront des réponses aux questions que se pose le plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sommaire

LES DERNIERS ARTICLES