Accueil » Décès » Succession » Comment mandater un généalogiste dans le cadre d’une succession ?

Comment mandater un généalogiste dans le cadre d’une succession ?

Que vous soyez un professionnel ou un particulier, vous pouvez au cours de votre vie être amené à rechercher les héritiers d’une personne décédée. Pour réaliser cette démarche avec plus de facilités, des professionnels peuvent être mandatés contre rémunération. Découvrez ici comment faire appel aux services d’un généalogiste successoral.

Qu’est-ce qu’un généalogiste et quelles sont ses fonctions ?

Un généalogiste successoral est une personne qui exerce bien souvent son activité au sein d’un cabinet de généalogie. Pour aider les particuliers à en connaître davantage sur leur lignée, pour retrouver des héritiers lors de successions ou encore pour percer des secrets de famille, ces professionnels sont bien souvent mandatés par un large public.

En contrepartie d’une rémunération puisée sur un héritage caché, les généalogistes réalisent des recherches dans les archives des mairies ou sur le terrain en voyageant parfois jusqu’au bout du monde pour délivrer à des légataires exilés des contrats de révélation.

Qui peut mandater un généalogiste successoral ?

Plusieurs acteurs peuvent faire appel aux services d’un généalogiste successoral :

  • un particulier qui souhaite acquérir un bien appartenant à un défunt qui n’a déclaré aucun héritier peut mandater un professionnel pour rechercher ses légataires ;
  • un office notarial qui peine à gérer la succession d’une personne décédée peut mettre un généalogiste sur un ou plusieurs dossiers afin de gagner du temps ;
  • un assureur qui souhaite verser le contenu d’une assurance vie à un héritier disparu peut solliciter l’expertise d’un cabinet de généalogie pour mener à bien ses démarches ;
  • ou un créancier qui souhaite facturer des impayés peut encore contacter un généalogiste pour retrouver un légataire caché.

Comment faire appel aux services d’un tel professionnel ?

Dès lors que vous avez un intérêt direct et légitime à identifier un héritier dans le cadre d’une succession, vous pouvez contacter un généalogiste afin de le mandater sur la recherche de potentiels légataires. En règle générale, c’est le notaire qui fait appel à un cabinet d’experts afin de bénéficier de tous les outils nécessaires pour retrouver des légataires parfois partis vivre dans d’autres pays.

Quels documents remettre au généalogiste ?

Pour qu’une telle procédure soit lancée, le généalogiste doit être muni d’un mandat de recherche d’héritier signé par le notaire. Cela lui permet en toute légalité de réaliser les démarches nécessaires pour retrouver une personne citée dans une succession. En ayant le pouvoir d’accéder à bon nombre de documents d’état civil, ce professionnel peut peu à peu retracer le chemin parcouru par les héritiers qui se sont parfois volatilisés.

Combien coûte la recherche d’un héritier ?

La rémunération d’un généalogiste est bien souvent comprise entre 15 et 45 % de la part d’héritage du légataire recherché. Parfois, il arrive qu’ils soient directement payés par le notaire les ayant mandatés ou qu’ils s’abstiennent tout simplement de facturer qui que ce soit puisse que la mission a échouée. Notez que lorsqu’un héritier est retrouvé, il peut accepter ou non de découvrir qui est à l’origine de l’héritage et d’être représenté par l’expert tout au long des démarches qui concernent la succession de son proche défunt.

Combien de temps dure la procédure du généalogiste pour retrouver un héritier ?

En fonction des difficultés rencontrées, du lieu de résidence du concerné et de bon nombre d’autres facteurs, le protocole de recherche d’héritier peut être plus ou moins long. En effet, certains légataires sont retrouvés en quelques semaines tandis que d’autres ne réapparaissent qu’après plusieurs années de recherches. Certains restent introuvables malgré l’expertise des généalogistes. Il faut donc s’armer de patience lorsque vous mandatez un cabinet pour qu’une succession aboutisse.

Deborah

Deborah

Passionnée de littérature depuis toujours, je mets ma plume à disposition de mes lecteurs afin de leur permettre d’être informés de leurs droits et de faciliter leurs démarches. Mon goût pour la rédaction et ma curiosité me poussent à aborder de nombreux sujets qui j’espère apporteront des réponses aux questions que se pose le plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sommaire

LES DERNIERS ARTICLES