L’habitat inclusif

Si vous faites face à une perte d’autonomie qui vous empêche d’évoluer seul à votre domicile, vos proches envisagent peut-être de vous placer en EHPAD. Si cette idée ne vous enchante pas, des solutions alternatives existent. L’habitat inclusif est l’une d’entre elles. Ne perdez ni votre indépendance ni votre intimité, mais jouissez d’une vie sociale remplie et d’une sécurité optimale en optant pour ce dispositif de plus en plus prisé. 

Qu’est-ce que l’habitat inclusif ?

En prenant de l’âge, bon nombre de personnes âgées ne peuvent pas rester seules à leur domicile. En proie à des malaises, à des chutes ou encore à cause d’un handicap, nos seniors sont souvent, par sécurité, placés par leurs proches dans des établissements médicaux contre leur volonté. Pour pallier cela et permettre aux retraités les plus sociables de bénéficier d’une alternative à l’EHPAD, l’habitat inclusif a été créé. 

Comment fonctionne ce dispositif ?

Dans un appartement, une maison, en colocation ou lors d’un achat réalisé collectivement, des groupes de personnes âgées dont le nombre ne connaît aucune limite évoluent ensemble au quotidien. Afin que chacun conserve une part d’intimité, des chambres sont allouées à tous tandis que la cuisine, la salle de bain, le jardin et le salon sont des espaces communs dans lesquels il est possible de partager secrets et activités. 

Qu’est-ce que le projet de vie sociale de l’habitat inclusif ?

En plus de lutter ensemble contre la solitude, les seniors enclins à rejoindre ce type d’habitat peuvent, ensemble, élaborer un projet de vie sociale. En œuvrant pour le quartier, en déployant des activités ou en organisant des sorties, les résidents de l’habitat inclusifs favorisent leurs liens sociaux et continuent à se projeter malgré un âge avancé.  

Quels sont les avantages de ce dispositif ?

Les bienfaits de l’habitat inclusif sont nombreux. En plus de rassurer les familles des personnes en perte d’autonomie, ce dispositif offre une seconde jeunesse aux seniors qui ont tendance à se laisser aller lorsqu’ils se retrouvent seuls. La vie en communauté et l’élaboration de projets communs (potager, cuisine, sorties…) permettent aux personnes âgées d’être enfin indépendantes tout en étant en sécurité. 

En prime, un confort supplémentaire peut leur être apporté au quotidien à travers les services d’auxiliaires de vie, d’aides à domicile ou d’employées de ménage qui peuvent être rémunérées par l’APA (allocation aux personnes âgées) de chacun des résidents de l’habitat inclusif. En plus d’être sociale, cette solution est donc économique.  

Qui peut bénéficier de cette alternative à l’EHPAD ?

Toutes les personnes âgées ou handicapées qui font face à une perte d’autonomie peuvent intégrer un habitat inclusif. Sans critères d’âge ni de dépendance, quiconque souhaite rejoindre la vie en communauté peut, sous conditions d’acceptation par les autres résidents, prétendre à une chambre au sein de ces logements. 

En fonction de la taille de la structure accueillante et des souhaits des personnes déjà présentes au sein du logement, ces habitats peuvent accueillir quiconque souhaite éviter l’EHPAD.  

Comment intégrer un habitat inclusif ?

Pour vivre au sein d’un habitat inclusif, vous devez vous renseigner auprès de la mairie de votre commune afin de savoir si un tel dispositif est prévu dans votre ville.

Des associations spécialisées peuvent, elles aussi, vous orienter vers ce genre d’habitation. 

Plutôt récent, ce type d’établissements s’ouvre désormais de jour en jour et accueille des seniors de tout âge prêts à se mobiliser pour vivre en communauté de nouvelles expériences. 

Les résidents de l’habitat inclusif ont-ils des aides ?

Afin de soutenir les résidents de ce type de logements, le gouvernement déploie des aides qui leur permettent de donner vie à leurs projets communs. 

L’AVP, aide à la vie partagée, est notamment versée aux résidents d’habitats inclusifs afin qu’ils puissent donner vie à leurs idées, s’offrir des animations collectives ou tout simplement améliorer leur confort. 

Deborah

Deborah

Passionnée de littérature depuis toujours, je mets ma plume à disposition de mes lecteurs afin de leur permettre d’être informés de leurs droits et de faciliter leurs démarches. Mon goût pour la rédaction et ma curiosité me poussent à aborder de nombreux sujets qui j’espère apporteront des réponses aux questions que se pose le plus grand nombre.

Sommaire

LES DERNIERS ARTICLES