Les cotisations des mutuelles augmenteront de 3,4 % en moyenne en 2022

Mutuelle santé

La Fédération nationale de la mutualité française (FNMF) a annoncé le 7 janvier 2022 une hausse moyenne des cotisations de 3,4 %. Afin de limiter les conséquences de cette augmentation, les assurés peuvent faire appel à la concurrence, notamment grâce aux courtiers et aux comparateurs en ligne. Suivez cet article pour plus d’informations.

Une hausse moyenne de 3,4%

Selon les résultats d’une étude menée par la Mutualité Française sur près de 32 organismes complémentaires, l’augmentation moyenne des cotisations est de 3,4 %. Cela concerne environ 17 millions d’assurés. Cette augmentation varie d’un contrat à un autre. En effet, les contrats individuels constatent une faible augmentation, soit 3,2 % par rapport aux contrats collectifs obligatoires dont la hausse est de 3,8 %.

La grande majorité des mutuelles annoncent un taux moyen inférieur à 2,4 % et un peu plus de 3 millions de personnes seront épargnées par cette augmentation. Cependant, pour 2 % des assurés, selon toujours cette étude, les cotisations vont grimper jusqu’à plus de 6 %. À titre de rappel, les cotisations des mutuelles avaient déjà connu une augmentation de 2,6 % en 2021.

Néanmoins, cette hausse moyenne annoncée de 3,4 % est inférieure à la progression estimée pour les dépenses d’Assurance Maladie, prévue à 3,8 %, dans le budget Sécu de 2022.

Face aux menaces de hausses des organismes complémentaires, le gouvernement a demandé de modérer les augmentations de cotisations. Certains organismes prévoyaient en effet de grimper à 7 % et 10 %. La stabilité des cotisations étant une meilleure politique, les mutuelles ont finalement abondé dans le sens du gouvernement en limitant l’augmentation.

Les facteurs de la hausse des cotisations des mutuelles

Dans son annonce du 7 janvier dernier, la Mutualité Française souligne que les organismes veillent à limiter le plus possible les augmentations des cotisations par rapport à l’évolution des dépenses de santé de l’Assurance Maladie obligatoire. En effet, ces 20 dernières années, les cotisations auprès des mutuelles ont connues une augmentation moyenne de 3,3 %, ce qui est moins que les dépenses de santé sur la même période qui étaient de 3,4 %.

En 2021, les augmentations des dépenses de santé ont été inédites en raison du rattrapage des soins annulés en 2020 et la réforme du 100 % Santé (mise en place effective le 1er janvier 2021). Celle-ci vise à rembourser les dépenses d’optiques, dentaires et d’audiologie qui sont comprises dans le 100 %. L’assuré est ainsi couvert à 95 % et n’a plus un centime de reste à charge.

Le taux de taxation qui est passé de 1,8 % à 13,3 % est aussi une des raisons de la hausse des tarifs des mutuelles. Cette augmentation de taux a été enregistrée entre 2000 et 2019. En plus de la crise sanitaire, les organismes complémentaires ont dû payés plus de 3,2 milliards d’euros de taxes à l’État en 2020.

Une solution pour économiser : changer de mutuelle et faire jouer la concurrence

Comment résilier sa mutuelle ?

Pour modérer l’impact de cette augmentation, vous devez profiter de la réglementation. À partir de décembre 2020, vous avez la possibilité de résilier le contrat de mutuelle en cours à tout moment après la première échéance. Cette résiliation ne suppose aucun frais et n’a pas à être justifiée. Ainsi, vous n’avez plus besoin d’attendre la date butoir et de respecter le délai de préavis pour changer de formule.

Utiliser un comparateur d’assurances

Pour trouver le meilleur taux, faites jouer la concurrence en utilisant les comparateurs d’assurances en ligne. Grâce à ces outils, vous pouvez comparer plus de 300 contrats pour visualiser gratuitement vos possibilités. Les offres les plus compétitives seront ainsi à votre portée. En utilisant ces comparateurs, vous pouvez économiser jusqu’à 300 euros par an en fonction de vos besoins pour les mêmes garanties.

Choisir la mutuelle la mieux adaptée

Pour la résiliation, le nouvel organisme s’occupe de toutes les démarches. Une fois que vous aurez choisi la mutuelle la mieux adaptée, vous la laisser se charger de toutes les formalités. Cela vous évitera d’ailleurs une rupture de couverture puisque vous allez passer d’un contrat à un autre sans interruption. Et comme il a été souligné précédemment, plus besoin d’attendre la date butoir ni le délai de préavis.

Pour trouver un comparateur en ligne, il vous suffit de taper ces mots dans la barre de recherche. Vous aurez des centaines de résultats. N’hésitez pas à utiliser plusieurs comparateurs pour avoir un avis le plus objectif possible. Mais avant de comparer, faites un état des lieux de vos besoins et de votre budget. Et n’oubliez pas de comparer les garanties avec votre contrat initial.

Lucile B.

Lucile B.

Véritable experte dans les démarches administratives (retraite, allocations, aides financières, impôts...) depuis plus de 10 ans, je vous transmets avec plaisir toutes mes connaissances.

Sommaire

NOS DERNIERS ARTICLES

PARTAGER :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.