La pension de réversion est-elle versée à vie ?

Au décès d’un bénéficiaire d’une pension de retraite, son conjoint survivant peut prétendre au versement d’une part de sa rente. La pension de réversion. Versée sous certaines conditions à ses bénéficiaires, celle-ci connaît-elle une date de péremption ou est-elle versée à vie ? Lumière sur le fonctionnement de cette aide particulière.

Qu’est-ce que la pension de réversion ?

Lorsqu’un pensionné d’une caisse de retraite vient à décéder, son conjoint survivant peut parfois être indemnisé chaque mois par une pension de réversion. Cette rente, calculée selon plusieurs critères, dont les droits du retraité décédé, permet à l’époux désormais seul de subvenir à des besoins qui étaient auparavant pris en charge à deux.

Qui sont les personnes éligibles au versement de cette rente ?

Pour pouvoir prétendre au versement d’une pension de réversion, différents critères doivent impérativement être respectés :

  • la première consiste à avoir été marié avec le retraité défunt. En effet, le PACS ou la vie commune n’ouvrent en aucun cas droit à cette part de la pension du défunt. Seule l’union officielle de deux personnes donne lieu à des versements réguliers ;
  • ensuite, la personne désormais veuve doit être âgée de plus de 55 ans à l’heure où elle entame des démarches pour être indemnisée ;
  • enfin, ses ressources financières ne doivent pas dépasser plus de 1 832,13 € chaque mois.

Quel est le montant de cette aide versée aux époux de retraités décédés ?

Le montant d’une pension de réversion accordée à un conjoint de retraité décédé peut varier. En effet, plusieurs facteurs peuvent influer sur la somme perçue chaque mois par un bénéficiaire :

  • le montant de la retraite perçue par le pensionné décédé (la réversion équivaut à 54 % de cette somme) ;
  • la présence éventuelle d’autres ayants droit (lorsqu’un retraité a contracté plusieurs mariages au cours de sa vie) ;
  • les ressources de la personne qui perçoit la pension de réversion ;
  • et parfois le nombre d’années de mariage avec le défunt.  

Notez que des majorations peuvent intervenir lorsque vous avez élevé plus de 3 enfants, que vous avez encore des enfants à charge ou lorsque vous avez atteint un certain âge.

Combien de temps la pension de réversion est-elle versée ?

Lorsque votre demande de pension de réversion est acceptée, celle-ci vous est versée chaque mois directement sur votre compte en banque. Ces versements peuvent durer jusqu’à la fin de votre vie, dès lors que vous continuez à être éligible à cette rente.

La pension de réversion est-elle versée à vie ?

Si dans les faits, la pension de réversion est assurée à vie à son bénéficiaire, celle-ci peut toutefois faire l’objet d’interruptions, voire cesser complètement d’être versée dans certaines situations. En effet, les critères mentionnés ci-dessus doivent être constamment respectés pour profiter de cette rente tous les mois.

Puis-je perdre ma pension de réversion si je me remarie ?

En plus de conditions de ressources inférieures à certains plafonds, les pensionnés qui touchent une réversion doivent aussi justifier de leur célibat. Si certaines caisses de retraite autorisent la vie en concubinage à leurs bénéficiaires, d’autres prohibent le remariage, le concubinage ou le PACS.

Lorsque vous envisagez de refaire votre vie, ayez conscience que les versements de votre pension de réversion vont cesser définitivement.

Quelles autres situations peuvent interrompre le versement de ma pension de réversion ?

En plus d’un éventuel remariage, d’autres raisons peuvent pousser la caisse de retraite de votre défunt époux à cesser de vous verser votre pension de réversion :

  • vos revenus ont augmenté et dépassent les plafonds imposés ;
  • vous n’avez pas transmis votre certificat de non-remariage ;
  • votre établissement bancaire a ordonné un retour de fonds ;
  • vous n’avez pas transmis une pièce justificative qui vous a été demandée.
Deborah

Deborah

Passionnée de littérature depuis toujours, je mets ma plume à disposition de mes lecteurs afin de leur permettre d’être informés de leurs droits et de faciliter leurs démarches. Mon goût pour la rédaction et ma curiosité me poussent à aborder de nombreux sujets qui j’espère apporteront des réponses aux questions que se pose le plus grand nombre.

Sommaire

LES DERNIERS ARTICLES