Avoir des enfants : quelle incidence sur la retraite ?

Accueil » Retraite » Montant de la retraite » Avoir des enfants : quelle incidence sur la retraite ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, avoir des enfants n’impacte pas forcément de manière négative vos droits à la retraite. Malgré une interruption forcée de leur vie professionnelle à l’arrivée d’un nouveau-né, les travailleurs peuvent parfois prétendre à des trimestres supplémentaires, voire à une majoration du montant de leur pension en devenant parent. Découvrez la véritable incidence de l’arrivée de vos enfants sur votre départ en retraite.

Dans quelles situations mon enfant peut-il avoir une incidence sur ma retraite ?

Que vous soyez salarié du secteur privé ou public, certains droits peuvent compenser l’interruption de votre vie professionnelle lorsque vous mettez un enfant au monde. En effet, bien souvent, les mères de famille et parfois les pères aussi mettent sur pause leur carrière pour s’occuper de leur nouveau-né pendant ses premiers mois de vie.

Que vous ayez élevé un à plusieurs nourrissons ou que vous ayez opté pour l’adoption, avoir des enfants impacte forcément vos droits à la retraite. Pour que le manque à gagner créé par cette pause nécessaire ne soit pas trop conséquent, majorations, trimestres offerts et autres avantages sont spécialement réservés aux parents lorsqu’ils envisagent de prendre leur retraite.

Dans quelles situations puis-je cumuler des trimestres grâce à mes enfants ?

Chaque arrivée d’un bébé dans un foyer est unique et chaque citoyen est libre d’appréhender sa parentalité comme il le souhaite. Si certains parents retrouvent leur poste de travail quelques jours après avoir donné la vie, d’autres préfèrent prendre quelques mois pour profiter de leur petit qui grandit.

C’est pour permettre à ces derniers de ne pas se retrouver lésés à l’heure de la retraite que des privilèges ont été déployés pour ceux qui ont des enfants. Car si la parentalité est un choix, elle n’en reste pas moins un travail à temps plein qui mérite d’être pris en compte dans le calcul des droits à la retraite.

Trimestres supplémentaires pour grossesse ou adoption

Pendant une grossesse et jusqu’à son accouchement, une femme enceinte cumule systématiquement 4 trimestres pour sa retraite et ce, qu’elle ait cessé son activité professionnelle ou non. Lorsqu’un couple adopte un enfant, il peut également prétendre aux mêmes droits. Les nouveaux pères et mères se voient donc gratifiés des bénéfices d’une année de travail malgré une carrière mise sur pause pour accueillir leur nouveau-né.

Vous étiez parent au foyer

Certains parents n’hésitent pas à stopper leur essor professionnel pour devenir « parent au foyer ». Véritable mission, ce titre consiste à éduquer, nourrir et prendre soin de son enfant au quotidien. Lorsque votre CAF a cotisé pour vous durant ces années à l’assurance vieillesse des parents au foyer, des trimestres supplémentaires vous ont sans doute été octroyés. Ce droit est vérifiable aisément depuis votre relevé de carrière.

Des trimestres supplémentaires pour chaque enfant élevé

Si vous avez élevé votre enfant durant au moins une année au cours de ses 4 premières années de vie, vous pouvez peut-être prétendre à une majoration des trimestres cotisés. En effet, que vous ayez adopté ou mis au monde un ou plusieurs enfants, ces derniers vous permettent de cumuler jusqu’à 8 trimestres supplémentaires chacun. Ces droits, appelés trimestres « éducation », nécessitent toutefois le respect de quelques conditions :

  • avoir cotisé dans un régime de retraite spécifique ;
  • et justifier d’au moins 8 trimestres cotisés.

Ces trimestres concernent-ils uniquement les mères ?

Si la majeure partie du temps, seule la mère biologique d’un enfant peut profiter de trimestres supplémentaires après l’éducation d’un enfant, des exceptions peuvent toutefois exister. Dans le cas d’une adoption, par exemple, les parents peuvent se partager les droits acquis grâce à la parentalité. Lorsqu’un père décide de prendre un congé pour éduquer son petit, il peut là aussi solliciter son droit au trimestre éducation.

Dans quelles conditions puis-je profiter d’une majoration de ma pension ?

La loi prévoit également la majoration de la pension de retraite ou de réversion lorsque l’éducation d’un ou de plusieurs enfants est en jeu. En effet, non nombre de situations vécues par les parents peuvent leur permettre de bénéficier d’une rente plus conséquente.

Vous avez eu au moins 3 enfants

Dès lors que vous avez élevé au moins enfants, votre pension de retraite est revalorisée à hauteur de 10 %. Pour compenser les années où vous avez dû cesser voire réduire votre activité professionnelle pour prendre soin de vos petits, cette majoration vous est attribuée automatiquement.

Notez que si vous éduquez un enfant pendant plus de 9 ans avant ses 16 ans, cette majoration peut aussi vous être accordée. Pensez à vérifier que cet avantage apparaît sur votre livret de carrière si vous avez élevé l’enfant d’un conjoint ou d’un membre de votre famille.

Vous avez élevé un enfant en situation de handicap

L’éducation d’un enfant porteur d’un handicap entraîne une majoration des trimestres cumulés. En effet, 8 nouveaux trimestres sont attribués aux parents ayant élevé un enfant malade. Pour être éligible à cet avantage, il faut toutefois remplir les critères qui suivent :

  • l’enfant doit être atteint d’un handicap entraînant une incapacité permanente supérieure à 80 % ;
  • il doit avoir droit à l’AEEH ou à la PCH.

Notez que cette majoration est cumulable avec d’autres avantages liés à la parentalité.

Puis-je bénéficier d’une pension de réversion majorée si j’ai des enfants à charge ?

Si votre époux est décédé, vous touchez peut-être une pension de réversion. Là encore, vous pouvez profiter de droits supplémentaires dès lors que vous justifiez d’enfants à charge. En effet, votre pension peut être majorée afin que vous puissiez bénéficier d’une somme nécessaire pour répondre à vos besoins ainsi qu’à ceux de vos enfants dès lors qu’ils résident sous votre toit.

Notez que le montant de cette majoration peut varier en fonction de l’organisme auquel vous êtes affilié et que cette règle est généralement soumise à des conditions d’âge et de ressources.

Vous êtes perdu dans les démarches de votre demande de pension de réversion ? Nos experts sont là pour vous aider !

SUJETS SIMILAIRES