Augmentation des retraites de base en 2022

Chaque année, le gouvernement procède à la revalorisation de la retraite de base et 2022 ne fera pas exception à la règle. Selon le secrétaire d’État chargé des Retraites, les pensions de retraite de base augmenteront de 1,1 % au 1er janvier 2022. Les détails.

Comprendre la retraite de base

La retraite de base fait partie des 3 niveaux de protection sociale en matière de retraite en France. Son versement est à la charge de la caisse de retraite à laquelle l’affilié est rattaché. La caisse de retraite varie ainsi selon la catégorie socio-professionnelle de ce dernier.

Soumis au régime général, le salarié privé, l’artisan ou le commerçant à la retraite est, par exemple, affilié à la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV). L’exploitant agricole non salarié, soumis à la mutualité sociale agricole, est rattaché à la Caisse de retraite de base de la MSA. Le fonctionnaire de l’État, quant à lui, est régi par les régimes spéciaux des fonctionnaires et doit s’adresser au service des retraites de l’État (SRE).

Bon à savoir : la retraite de base correspond à la somme des pensions versées par tous les régimes de retraite auxquels l’individu est rattaché.

En effet, un individu peut être rattaché à plusieurs régimes de retraite. Il doit alors cotiser auprès de toutes les caisses de retraite auxquelles il est affilié. Dans ce cas, chacune d’entre elles doit lui verser des pensions de retraite.

Revalorisation des pensions de retraite de base : que dit la loi ?

Le Code de la Sécurité sociale prévoit une augmentation annuelle de la retraite de base qui s’applique principalement au 1er janvier. Selon le même dispositif, le calcul de cette revalorisation sebase sur l’évolution de l’indice des prix à la consommation (IPC) hors tabac durant l’année écoulée.

En effet, pour calculer la revalorisation des retraites de base, le régime concerné doit faire le rapport entre l’Indice moyen des prix entre novembre 2019 et octobre 2020 ainsi que celui du novembre 2020 et octobre 2021.

Il appartient à la Commission économique de la nation d’élaborer une estimation de l’IPC en fonction de l’inflation constatée durant l’année écoulée.

Le 16 novembre, l’Insee a publié le résultat d’une étude sur l’évolution mensuelle de l’IPC. Après une baisse de 0,2 % en septembre, l’IPC enregistre une hausse de 0,4 % en octobre 2021, soit une variation de 2,6 % sur an. L’inflation s’élève ainsi à 1,4 %. Elle est alors supérieure à la revalorisation prévue pour la retraite de base qui est de 1,1 %. Cela s’explique par l’IPC négatif des deux derniers mois de l’année 2020.

Il faut retenir que les prix de l’énergie enregistrent une augmentation non négligeable, soit +20,2 % par rapport à l’année précédente. Et les prix des services (communication, location immobilière, etc.) suivent cette tendance, sauf ceux des services de santé.

Bon à savoir : comme ce dispositif concerne les retraites de base, il exclut la retraite complémentaire. En effet, les régimes sont libres de prendre des décisions quant à revalorisation de la retraite complémentaire. En application de cette règle, les partenaires sociaux qui gèrent le régime Agirc-Arrco décident d’augmenter la retraite complémentaire de 1 % au 1er novembre 2021.

Lucile B.

Lucile B.

Véritable experte dans les démarches administratives (retraite, allocations, aides financières, impôts...) depuis plus de 10 ans, je vous transmets avec plaisir toutes mes connaissances.

Sommaire

NOS DERNIERS ARTICLES

PARTAGER :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.