Habiter facile : un programme d’aide de l’ANAH

Travaux logement sol non glissant

Habiter facile est une aide financière proposée par l’ANAH, l’Agence nationale de l’habitat. Cette aide encourage les travaux d’amélioration et de rénovation énergétique afin de mieux vivre au quotidien et de pouvoir résider chez soi le plus longtemps possible dans les meilleures conditions. Alors, comment percevoir cette aide ? À qui s’adresse-t-elle et sous quelles conditions ? Et à combien s’élève-t-elle ? Toutes nos réponses.

Qu’est-ce que Habiter facile ?

Habiter facile est une des aides proposées par l’ANAH dans le dispositif “Habiter”. Cette aide financière permet de profiter d’une meilleure qualité de vie au sein de son logement. Elle a pour but de financer des travaux d’amélioration, d’aménagement, d’adaptabilité de son habitation dans un objectif de maintien à domicile et de mieux vivre.

Pour toutes les personnes souffrant de handicap, de perte d’autonomie et pour les personnes âgées qui souhaitent vivre dans leur domicile le plus longtemps possible, cette aide prend tout son sens. Les travaux d’adaptation sont indispensables au bon maintien à domicile des personnes ayant perdu de l’autonomie plutôt que de partir en maison spécialisée, parfois loin de chez elles. Ainsi, l’aide Habiter facile répond parfaitement à ce besoin d’adaptation.

Qui peut percevoir cette aide financière ?

L’aide Habiter facile est à destination des propriétaires occupants qui désirent améliorer leur lieu de vie et rester vivre dans leur propre logement. Ces propriétaires doivent faire des travaux d’adaptation de leur logement pour les aider à gérer une situation personnelle. Il peut s’agir d’un handicap, d’une perte d’autonomie importante, du vieillissement qui empêche de vivre aussi facilement qu’avant…

L’aide s’adresse donc aux :

  • personnes âgées,
  • personnes en perte d’autonomie,
  • personnes atteintes d’un handicap,
  • personnes en fauteuil roulant.

Si vous êtes une personne âgée, sans perte d’autonomie, vous pouvez avoir recours à l’aide MaPrimeAdapt’, un nouveau dispositif proposé par Jean Castex et les ministres Emmanuelle Wargon, chargée du Logement, Brigitte Bourguignon, chargée de l’autonomie et Sophie Cluzel, chargée des personnes handicapées. Elle permet de financer des travaux d’amélioration et d’adaptabilité dans son logement.

Quelles sont les conditions pour percevoir cette aide ?

Pour percevoir l’aide Habiter facile, il faut remplir certains critères d’attribution. Pour faire votre demande d’aide, il faut rassembler l’ensemble de ces critères :

  • être propriétaire du logement ;
  • être classé dans une catégorie de l’ANAH parmi ces deux-là :
    • « ressources très modestes”
    • « ressources modestes”
  • avoir un logement de plus de 15 ans au moment de la validation de la demande.

Pour percevoir l’aide, le montant des travaux doit être de minimum 1 500 € HT. hormis si vous êtes dans la classe “revenus très modestes” où aucun seuil n’est requis.

Quel est le montant de l’aide Habiter facile ?

L’aide permet de financer jusqu’à 50% du montant total des travaux. Son montant va dépendre de vos revenus.

Si vous êtes dans la catégorie ‘ressources très modestes”, vous pouvez espérer financer 50% du montant des travaux. L’aide est plafonnée à 10 000 € dans ce cas.

Si vous êtes dans la catégorie “ressources modestes”, vous pouvez toucher 35% du montant total. L’aide est alors plafonnée à 7000 €.

Les plafonds sont établis par l’ANAH et varient selon si vous habitez en Île-de-France ou dans une autre région de France. Les chiffres sont donnés pour des dossiers déposés en 2022.

En Île-de-France

Les plafonds des ressources très modestes varient de 21 123 €, pour une personne seule, à 49 736 € pour un foyer de 5 personnes. Les plafonds des ressources modestes varient, eux, entre 25 714 et 60 546 €.

En province

Les plafonds des ressources très modestes varient de 15 262 € à 35 894 €. Les plafonds des ressources modestes varient entre 19 565 € et 46 015 €.

Quels sont les travaux pris en charge ?

L’aide concerne des travaux qui ont pour but de rendre la vie plus facile aux personnes qui peuvent la percevoir. Ces travaux doivent pallier aux soucis dus à l’handicap, à une perte d’autonomie ou encore dus à l’âge et au vieillissement de la personne concernée. Ils doivent être nécessaires pour continuer à vivre longtemps dans l’habitation et favoriser le maintien à domicile.

L’aide peut aider à financer la facilité d’usage d’une pièce ou encore l’accessibilité générale de la maison ou de certaines pièces. Ces travaux peuvent concerner :

  • l’aménagement d’une douche PMR (Personne à Mobilité Réduite),
  • la pose d’un siège de douche,
  • le remplacement d’une baignoire par une douche,
  • l’installation d’un W.-C. adapté,
  • l’installation d’un visiophone,
  • l’installation d’un système de détection de mouvement,
  • l’élargissement des portes,
  • le remplacement des portes battantes par des coulissantes,
  • la pose d’un sol non glissant,
  • l’installation d’un monte-escalier,
  • la mise en place d’une rampe d’accès,
  • l’installation de volets motorisés…

À savoir que tous les travaux concernant l’entretien, la déco, la construction d’une partie du logement ou l’agrandissement du logement ne sont, en aucun cas, concernés par l’aide.

Comment faire une demande d’aide ?

Pour faire la demande d’attribution, cela se fait auprès de l’ANAH directement en ligne depuis leur site. Après vous être identifié avec votre numéro fiscal et votre référence d’avis d’imposition, vous pouvez entrer vos revenus ainsi que les informations demandées sur les différents occupants. Vous obtiendrez ensuite le résultat de votre demande d’aide.

Pour déterminer votre éligibilité à l’aide, des justificatifs de handicap et/ou de perte d’autonomie vous seront demandés.

Pour vous accompagner dans vos démarches, vous pouvez aussi faire appel à un prestataire de l’État, spécialisé dans l’accompagnement social et financier. Il vous aide à mieux comprendre les travaux à réaliser, à choisir et à analyser les devis et vous accompagne durant le chantier. Pour trouver un prestataire, vous pouvez contacter le Point Rénovation Info Service (PRIS) le plus proche de chez vous, c’est un service gratuit.

L’aide est versée une fois les travaux terminés. Vous devez alors transmettre une facture à l’ANAH pour toucher l’aide. Le paiement se fait par virement sur le compte du demandeur.

Lucile B.

Lucile B.

Véritable experte dans les démarches administratives (retraite, allocations, aides financières, impôts...) depuis plus de 10 ans, je vous transmets avec plaisir toutes mes connaissances.

Sommaire

NOS DERNIERS ARTICLES

PARTAGER :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Une réponse

  1. Je souhaiterais savoir si vous apporter une aide financière pour le remplacement de 6 fenêtres actuellement en simple vitrage pour les passer en double vitrage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.