Accueil » Aides » Allocation veuvage et pension de réversion : quelle différence ?

Allocation veuvage et pension de réversion : quelle différence ?

Au décès d’un conjoint, il est possible en fonction de la situation du survivant de percevoir une rente mensuelle. Par le biais d’une allocation veuvage ou d’une pension de réversion, ces derniers peuvent s’acquitter des dépenses auparavant assumées à deux. Mais quelle est la différence entre ces deux aides ? On vous dit tout.

Quelle différence entre l’allocation veuvage et la pension de réversion ?

L’allocation veuvage et la pension de réversion sont deux dispositifs différents qui ont le même but. Versées aux veufs et aux veuves ayant perdu un conjoint, ces prestations viennent compléter de faibles ressources afin de pallier le manque de revenus engendré par la perte d’un époux.

Chaque mois, les bénéficiaires de ces deux rentes peuvent donc compter sur un versement qui leur permet de profiter d’un pouvoir d’achat plus conséquent. Ce dernier leur permet en outre de s’acquitter plus facilement des dépenses qui étaient jusqu’alors assumées à deux.

Si la finalité est la même, l’allocation veuvage et la pension de réversion sont toutefois différentes. L’une étant versée plus longuement tandis que l’autre est limitée dans le temps. Le montant de ces deux pensions distinctes diffère aussi, mais percevoir l’une de ces rentes n’empêche pas de devenir éligible à l’autre…

Qui peut prétendre à l’allocation veuvage ?

L’allocation veuvage est prévue pour indemniser les conjoints survivants de retraités décédés lorsqu’ils ne sont pas encore éligibles à la pension de réversion. En clair, cette rente est attribuée à celles et ceux qui :

  • n’ont pas encore atteint l’âge légal pour toucher une réversion (soit 55 ans) ;
  • qui justifient de ressources mensuelles inférieures à 781,64 € durant les 3 mois qui précèdent leur demande d’allocation veuvage ;
  • bien entendu, aucun remariage ne doit avoir été contracté.

Quel est le montant de cette allocation ?

Le montant de l’allocation veuvage est calculé en fonction des revenus mensuels de son bénéficiaire. Au plus haut, cette rente peut atteindre 631,19 € par mois. Lorsqu’une personne éligible à cette aide voit ses revenus augmenter, l’allocation évolue à la baisse.

Quelles démarches dois-je réaliser pour percevoir une allocation veuvage ?

Pour obtenir une allocation veuvage, une demande doit être réalisée auprès de la Caisse de retraite de l’époux décédé. En effet, le versement de cette rente n’est pas automatique et certaines démarches doivent être réalisées durant les 2 années qui suivent la perte d’un époux pour être indemnisé.

Le formulaire Cerfa 12098*04 doit donc être complété, signé et renvoyé à l’organisme concerné pour que la demande de versement soit prise en compte et acceptée.

Quels documents dois-je joindre à ma requête ?

Pour que votre demande d’allocation veuvage soit complète, vous devez y joindre les documents justificatifs qui suivent :

  • une copie de votre acte de naissance ;
  • une copie de votre livret de famille ou de votre acte de mariage ;
  • votre relevé d’identité bancaire ;
  • la copie de votre avis d’imposition.

Combien de temps puis-je percevoir mon allocation veuvage ?

Comme vu plus haut, l’allocation veuvage est accordée uniquement pendant une période limitée à ses bénéficiaires. Ce délai varie en fonction de l’âge du conjoint survivant au moment de la demande.

  • si un bénéficiaire de cette pension est âgé de moins de 50 ans, elle sera versée durant 2 ans ;
  • si un bénéficiaire de cette pension est âgé de plus de 50 ans, il pourra y prétendre jusqu’à ses 55 ans.

Puis-je prétendre à la pension de réversion au terme de mes droits à l’allocation veuvage ?

Oui, si lorsque vous atteignez l’âge de 55 ans vos ressources et votre situation maritale vous rendent éligible au versement de la pension de réversion, celle-ci vous sera accordée. Après une demande de votre part, la Caisse de retraite de votre défunt conjoint calculera vos droits en fonction de vos revenus.

Notez que pour être certain d’être indemnisé à temps, votre demande de pension de réversion doit être réalisée au plus tôt. Ainsi, lorsque votre allocation veuvage est suspendue, cette seconde rente prend le relais sans que vous ayez à subir une perte de revenus.

Deborah

Deborah

Passionnée de littérature depuis toujours, je mets ma plume à disposition de mes lecteurs afin de leur permettre d’être informés de leurs droits et de faciliter leurs démarches. Mon goût pour la rédaction et ma curiosité me poussent à aborder de nombreux sujets qui j’espère apporteront des réponses aux questions que se pose le plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sommaire

LES DERNIERS ARTICLES