Accueil » Aides » Allocation simple d’aide sociale aux personnes âgées

Allocation simple d’aide sociale aux personnes âgées

Certains seniors n’ont pas la chance de percevoir de pension de retraite ni d’être indemnisés par l’Aspa. Lorsque ces deniers se trouvent dans une situation financière difficile, ils peuvent solliciter l’allocation simple d’aide sociale aux personnes âgées. Lumière sur cette prestation dédiée aux plus modestes.

Qu’est-ce que l’allocation simple d’aide sociale aux personnes âgées ?

Pour que les personnes âgées qui perçoivent de faibles ressources puissent continuer à vivre dignement, l’allocation simple d’aide sociale aux personnes âgées est déployée. Cette prestation vise les seniors qui ne sont pas éligibles au versement de l’Aspa ni à celui d’une pension de retraite.

Soumise à certains plafonds de ressources, cette aide peut être versée à taux plein ou réduit pour compléter de faibles revenus et permettre aux plus modestes de se nourrir, se loger et se soigner. Elle peut aussi servir les concernés à payer des services d’aide à domicile.

Qui peut percevoir cette aide ?

Bon nombre de retraités perçoivent l’Aspa lorsque leur pension de retraite n’est pas assez conséquente pour leur assurer le minimum vital. Or, le versement de l’allocation simple d’aide sociale aux personnes âgées est strictement réservé à celles et ceux qui ne sont éligibles à aucun de ces versements. Aussi, les bénéficiaires de cette aide doivent réunir les conditions suivantes :

  • être âgé d’au moins 65 ans (sauf en cas d’inaptitude au travail, l’âge minimum descend alors à 60 ans ;
  • être Français ;
  • ou résider de manière stable sur le territoire Français depuis les 15 années qui précèdent vos 70 ans ;
  • et enfin, justifier de ressources inférieures aux plafonds fixés chaque année par le gouvernement.

Quelles sont les conditions de ressources pour bénéficier de l’aide sociale aux personnes âgées à taux plein ?

En 2023, les personnes éligibles au versement de l’allocation simple d’aide sociale aux personnes âgées devront justifier de revenus mensuels inférieurs aux plafonds qui suivent pour percevoir chaque mois cette prestation solidaire :

  • 961,08 € pour une personne seule ;
  • Et 1492,08 € pour un couple.

Puis-je tout de même percevoir ce droit si mes ressources dépassent les plafonds imposés ?

Lorsque les retraités perçoivent des ressources légèrement supérieures aux plafonds imposés, la prestation sociale peut être délivrée de manière partielle. À taux réduit, cette aide compense aussi la perte d’autonomie des seniors, notamment grâce à la possibilité de régler directement des services d’aides à domicile ou d’accompagnement à l’aide des sommes versées. Elle peut aussi être donnée directement en espèces ou via un virement bancaire aux demandeurs qui y sont éligibles.

Quel est le montant de l’allocation simple d’aide sociale aux personnes âgées en 2023 ?

À taux plein, la prestation solidaire versée par l’État aux personnes âgées les plus modestes peut atteindre jusqu’à 961,08 € pour une personne seule et 1492,08 € pour un couple. À taux partiel, l’allocation complète vos revenus jusqu’à ce qu’ils atteignent ces montants.  

Comment demander cette allocation lorsque je ne perçois pas de retraite ?

Lorsque vous remplissez tous les critères d’éligibilité à l’allocation simple d’aide sociale aux seniors, vous devez vous rapprocher du CCAS de votre commune pour retirer un formulaire de demande. Une fois complété et signé, celui-ci doit être adressé au préfet qui pourra décider ou non de l’octroi de cette aide en fonction de votre situation.

Combien de temps puis-je percevoir cette aide ?

Une fois que cette aide sociale vous est allouée, elle peut vous être versée chaque mois jusqu’à ce que votre retraite ou l’Aspa prenne le relais. En effet, tant que vous êtes éligible à ce droit, les versements continuent à être réalisés sur votre compte en banque afin que vous puissiez continuer à profiter d’un pouvoir d’achat minimum.

À mon décès, dois-je rembourser l’allocation simple d’aide sociale aux personnes âgées ?

Au décès d’un bénéficiaire de l’allocation simple d’aide sociale aux personnes âgées, les sommes perçues doivent parfois être remboursées. En effet, lorsque la succession du concerné dépasse 46 000 €, ses héritiers se doivent de rendre à l’État les sommes perçues par leur parent.

Deborah

Deborah

Passionnée de littérature depuis toujours, je mets ma plume à disposition de mes lecteurs afin de leur permettre d’être informés de leurs droits et de faciliter leurs démarches. Mon goût pour la rédaction et ma curiosité me poussent à aborder de nombreux sujets qui j’espère apporteront des réponses aux questions que se pose le plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sommaire

LES DERNIERS ARTICLES