Revalorisation des petites retraites agricoles au 1er novembre 2021

La retraite agricole figure parmi les plus basses. Afin d’y remédier, une nouvelle législation a été adoptée en juin 2020, avec une application dès le 1er novembre 2021. Le projet de loi du député André Chassaigne a pour objectif de rehausser le montant de la retraite agricole.

Revalorisation de la retraite agricole dès le 1er novembre 2021

Ce nouveau mécanisme mis en place consiste à rehausser la valeur de la retraite agricole à hauteur de 85% du SMIC si elle n’était que 75% auparavant, totalisant un montant de 1 035 euros net par mois. L’écart entre le taux actuel et celui d’antan est appelé le complément différentiel. La revalorisation est calculée suivant une priorisation, en fonction des années de service accomplies par le bénéficiaire. 

Comme la loi s’applique de manière non rétroactive, la revalorisation commence à partir des salaires du mois de novembre 2021. Elle sera versée pour la première fois le 9 novembre 2021 par les MSA. Ce versement correspond au mois de novembre.

Les conditions pour bénéficier de la revalorisation

Afin de profiter de cette revalorisation de la retraite agricole, il faut remplir plusieurs conditions, aussi importantes les unes que les autres :

  • Il faut que le bénéficiaire ait la qualité de chef d’exploitation (ou ayant eu).
  • Il doit obligatoirement avoir liquidé l’ensemble de sa retraite.
  • La personne bénéficiaire de la revalorisation doit avoir exercé le métier de chef d’exploitation à titre principal et/ou exclusif.

Les conjoints, même s’ils ont le titre de collaborateurs ou aidant familiaux ne bénéficient pas encore de cette revalorisation de retraite. Même si une loi nouvelle, en gestation, étend la revalorisation, elle ne s’applique que pour les chefs d’exploitation pour le moment.

Le bénéficiaire doit avoir accompli 17,5 années de service en tant que chef d’exploitation agricole. Il doit justifier ces années de service afin de prétendre à la revalorisation de la retraite. 

Pour jouir de cette revalorisation, le chef d’exploitation agricole a l’obligation de faire valoir ses droits de base et complémentaires auprès de toutes les retraites. S’il n’exerce plus, il doit avoir fait valoir l’ensemble de ses droits. 

Ce sont plus de 208 000 agriculteurs en France concernés par cette revalorisation des retraites, de 100 euros de plus.

Pour information, la caisse de retraite Agrica est dédiée aux personnes travaillant dans le domaine agricole.

NOS DERNIERS ARTICLES

PARTAGER :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.