revalorisation des pension de réversion agirc-arrco

Revalorisation des pensions Agirc-arrco

Pour compenser l’inflation, l’accord national interprofessionnel a prévu une revalorisation des retraites complémentaires tous les ans jusqu’en 2022. Toutefois, à cause de la crise économique liée au Covid-19, cette revalorisation des pensions Agirc-Arrco, pour les 12,8 millions de retraités, pourrait être remise en cause cette année.

Agirc-Arrco : des incertitudes subsistent sur la prochaine revalorisation

Si les organisations syndicales et patronales se sont accordées en mai 2019 une hausse des pensions du régime privé, en suivant le courbe de l’inflation, cette année, ils devront s’entendre soit pour une stagnation, soit pour une très faible hausse. Contre 1 % l’année dernière, cette hausse ne pourra pas dépasser les 0,02 % cette année.

Aucune décision définitive n’a encore été prise et la crise sanitaire fait planer des incertitudes en ce qui concerne la revalorisation du 1er novembre 2020.

Plusieurs facteurs sont à l’origine des incertitudes

Selon la publication de l’Insee, l’évolution des prix à la consommation hors tabac pour cette année est de 0,1% ce qui est dû à la « chute des prix des produits pétroliers et des prix des services, en particulier, ceux des services de transport, affectés par les mesures de confinement ». Or, le taux de revalorisation devrait suivre logiquement ce taux.

Selon le Monde, il y aura également un autre facteur qui viendrait perturber cette revalorisation. En effet, suite à l’accord qui a été fait entre les syndicats et le patronat en mai 2019, l’Agirc-Arrco devrait disposer d’une réserve qui équivaut au moins à six mois de pensions jusqu’en 2033.

Il a aussi été constaté qu’en 2019, les comptes de l’Agirc-Arrco étaient positifs. Pourtant, depuis le mois de mars, bien que ses recettes aient été moindres dues au report de versement des cotisations sociales ainsi qu’aux recours au chômage partiel, les pensions ont toujours continuées d’être versées.

En conséquence du chômage partiel, les salariés qui ne reçoivent qu’une indemnité partielle ne versent pas de cotisations de retraite. L’Agirc-Arrco a alors été amené à demander un prêt de huit milliards d’euros auprès de l’État pour faire face aux conséquences économiques liées au Covid-19.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à contacter l’Agirc-arrco.

3 Replies to “Revalorisation des pensions Agirc-arrco”
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.