Retraites complémentaires Agirc-Arrco : une augmentation proche de 5 % au 1er novembre

Attendue par des millions de retraités, la revalorisation des retraites complémentaires de l’Agirc-Arrco devrait avoisiner les 5 %. Méthodes de calcul, dates prévues de la confirmation de l’augmentation et de l’envoi des paiements revus à la hausse, on vous dit tout sur les taux abordés par l’organisme, qui tendent à être supérieurs à ceux offerts par le gouvernement à ses retraités.

De combien ma retraite complémentaire Agirc-Arrco va-t-elle être augmentée ?

Ce jeudi 22 septembre, les contours de l’augmentation générale des retraites complémentaires de l’Agirc-Arrco ont été dévoilés. Suite à la mise en œuvre d’une augmentation des retraites de base par le gouvernement, l’organisme a dû, lui aussi, entamer quelques négociations en vue d’une proche revalorisation.

En effet, la forte inflation qui touche le pays pousse la Caisse des retraites complémentaires à calculer comment aider ses 13 millions de pensionnés à conserver un pouvoir d’achat respectable. Pour cela, une hausse comprise entre 4,9 et 5,2 % a été mentionnée par les syndicats et les organisations patronales.  

Comment est calculée cette revalorisation des retraites ?

Pour augmenter les pensions de retraite de l’intégralité de ses pensionnés, l’Agirc-Arrco doit réaliser un calcul complexe, qui explique en partie pourquoi aucun taux n’a pour le moment été fixé. En effet, 3 points majeurs doivent être considérés par l’organisme pour définir le montant que percevront les bénéficiaires de la retraite complémentaire en fin d’année.

L’inflation

Le principal critère à prendre en compte dans cette hausse des pensions de retraite, comme dans toute revalorisation d’acquis social, est le taux d’inflation. Estimé actuellement à 5,3 %, ce montant se doit d’influer sur le choix que fera l’organisme pour indemniser au mieux ses bénéficiaires. Cette hausse contribuera à soutenir les pensionnés contre la hausse des coûts de l’énergie, du carburant et de bon nombre de produits du quotidien.

Le salaire moyen par tête (SMPT)

Le salaire moyen par tête (SMPT) est un taux calculé en fonction des augmentations salariales que les employeurs versent aux employés français. Estimé à 4,8 % cette année, il ne peut en règle générale être dépassé par l’Agirc-Arrco lorsqu’il prévoit d’augmenter ses pensions. Or, le taux d’inflation étant exceptionnellement plus élevé que le SMPT, l’organisme compte statuer sur une hausse des pensions située entre 4,9 et 5,2 %.

Les caisses de l’Agirc-Arrco

Le dernier critère à prendre en considération est la nécessité pour l’organisme de conserver en ses réserves 65 milliards d’euros. Si ce montant a tendance à attiser la colère des syndicats de retraités, ces caisses doivent pourtant rester pleines pour des raisons de sécurité. Prévu pour indemniser l’intégralité des pensionnés durant 6 mois sans cotisations, ce fonds de réserve ne peut en aucun cas être utilisé pour augmenter les pensions des affiliés.

Pourquoi l’Agirc-Arrco propose-t-elle une plus forte augmentation que l’État ?

L’an dernier, malgré un taux d’inflation égal à 1,6 %, la Caisse de retraite complémentaire n’avait augmenté ses pensionnés que de 1 %. C’est pour compenser ce manquement que l’Agirc-Arrco prévoit d’offrir aux retraités une revalorisation plus conséquente que celle que le gouvernement propose à ses affiliés.

Quand sera annoncé le montant définitif de la hausse des retraites complémentaires Agirc-Arrco ?

Le 6 octobre 2022 aura lieu l’issue des négociations entre l’Agirc-Arrco et les syndicats qui devront trancher et dévoiler le montant de la hausse des retraites complémentaires. Si un taux égal à 5 % est retenu par l’organisme, plus de 4 milliards d’euros devront être déboursés pour indemniser les 13 millions d’affiliés.

Quand sera versée ma pension de retraite revalorisée ?

Dès le mercredi 2 novembre, les retraités qui perçoivent une retraite complémentaire verront le montant de leur pension être impacté par l’augmentation qui sera votée d’ici quelques jours. Cette revalorisation pourra permettre à chacun de faire face à une hausse des prix de l’énergie annoncée par le gouvernement.

Deborah

Deborah

Passionnée de littérature depuis toujours, je mets ma plume à disposition de mes lecteurs afin de leur permettre d’être informés de leurs droits et de faciliter leurs démarches. Mon goût pour la rédaction et ma curiosité me poussent à aborder de nombreux sujets qui j’espère apporteront des réponses aux questions que se pose le plus grand nombre.

Sommaire

LES DERNIERS ARTICLES